Subventions, mécanisation, productivité accrue : des mesures pour la campagne agricole qui démarre

L’accès aux semences sélectionnées et aux engrais sera facilité.
Des programmes d’extension des superficies en arbres fruitiers sont prévus.
Des études à  lancer sur la recherche agricole et la réhabilitation des produits du terroir.

Le ministre de l’agriculture et de la pêche maritime a donné lundi 4 octobre à Settat le coup d’envoi de la campagne agricole 2010-2011. Celle-ci comporte nombre de mesures destinées à consolider les résultats de la campagne agricole de l’année dernière, à promouvoir les investissements dans le secteur et à assurer le bon déroulement de la campagne agricole. Ces mesures portent sur le développement des chaînes de production, l’approvisionnement en facteurs de production, la gestion des eaux d’irrigation, la protection des plantes et la santé animale sans oublier l’encadrement des agriculteurs. Une des mesures phare de l’actuelle campagne, et très attendue par les professionnels, s’articule autour de la subvention des semences céréalières. Cette aide de l’Etat sera conséquente puisqu’elle atteindra 160 DH/quintal pour le blé tendre, 170 DH pour le blé dur et 150 DH pour l’orge. Le secteur céréalier est également concerné par une mesure qui prévoit la suppression des droits de douane sur les importations de blé tendre du 16 septembre au 31 décembre, et ce, afin de limiter la hausse des prix sur le marché. Toujours concernant les céréales, il est prévu la constitution d’un stock d’un million de quintaux en semences céréalières. Parmi les autres mesures programmées, on retiendra l’approvisionnement des agriculteurs en engrais à des tarifs convenables ainsi que la poursuite du programme d’approvisionnement des agriculteurs en plants d’arbres fruitiers subventionnés à 80% dans le cadre du Fonds de développement agricole (FDA), programme qui concerne 4 millions de plants dont 80% d’oliviers. La préservation de la santé du cheptel ainsi que l’amélioration de sa productivité et la valorisation des produits d’origine animale et la poursuite des campagnes prophylactiques contre les maladies et parasites des plantes rentrent aussi en ligne de compte de la nouvelle campagne.

De nouvelles agropoles dans le Tadla, le Gharb, le Tensift et le Souss

La campagne 2010-2011 comporte également un volet qui concerne les aides octroyées au secteur agricole dans le cadre du FDA, notamment pour l’extension des superficies plantées en arbres fruitiers, l’équipement des exploitations agricoles en systèmes d’irrigation économes en eau et en matériel agricole, la valorisation de la production agricole et le développement des produits du terroir. Enfin, une dernière mesure vise le soutien des zones touchées par les catastrophes naturelles (sécheresse, inondations, etc).
A côté de ces mesures principales, la nouvelle campagne s’attachera à la poursuite de la concrétisation des dispositions du FDA conformément aux orientations du Plan Maroc Vert et les objectifs fixés dans le cadre des contrats programmes de développement des chaînes de production signés entre l’Etat et les professionnels.
Au cours de la campagne 2010-2011, il est également prévu que l’étude de la stratégie de vulgarisation agricole soit achevée et que l’étude sur la recherche agricole soit lancée. Une autre étude sera entamée et concernera la stratégie de développement et de réhabilitation des produits du terroir ainsi que l’extension de la labellisation à d’autres produits. Enfin, la politique de création des agropoles sera maintenue pour les régions de Meknès-Tafilalet et de l’Oriental et de nouveaux accords seront conclus pour la réalisation de nouvelles agropoles (Tadla-Azilal, Gharb-Chrarda-Bni Hssen, Marrakech-Tensift Al Haouz et Souss-Massa-Drâa).
A noter que le ministère de l’agriculture participera à une étude réalisée par le ministère de l’industrie et du commerce et le ministère de l’intérieur et qui porte sur la stratégie de modernisation des marchés de gros des fruits et légumes, ainsi que les abattoirs.