Stationnement : l’ouverture de zones de péage au Mà¢arif dans quelques mois

Après plus de cinq ans d’attente, Casa Développement prend en main le dossier du stationnement payant dans la métropole. Sa mission sera entamée une fois la résiliation du contrat de Casa Park validée par le ministère de l’intérieur. Un appel d’offres pour la gestion des zones de Roches Noires devrait suivre.

Plusieurs personnes ont sans doute été surprises, au retour des vacances, de voir qu’on impose toujours le péage au stationnement dans les zones relevant de la commune de Roches Noires. Pourtant, le 26 juillet dernier, le Conseil de la ville de Casablanca avait bien validé la décision de résilier le contrat de Casa Park, un des deux gestionnaires du stationnement dans la métropole et qui couvre la partie Est de la ville. Renseignement pris auprès du Conseil de la ville, il s’avère finalement que la décision votée par les élus n’est pas encore effective. «Elle a été soumise au ministère de l’intérieur pour approbation, et ce, conformément à la procédure en vigueur», explique un des vice-présidents du bureau du conseil. Le vote des élus étant intervenu à la veille de la période des congés, le traitement du dossier par les services de l’Intérieur a pris plus de temps que prévu. «Mais cela ne saurait tarder, l’aval de l’Intérieur devant en principe tomber dans les quelques semaines à venir», ajoute notre source. En attendant, la société Casa Park poursuit son activité normalement alors que les automobilistes ayant eu vent de la décision du conseil du 26 juillet se voient piégés en retrouvant leurs véhicules immobilisés faute de ticket de péage.

C’est dire le flou qui entoure ce dossier. Ce flou, faut-il le rappeler, ne date pas d’aujourd’hui. Le cas de la gestion du stationnement dans ces zones a toujours été ambigu, vu que le contrat initial de Casa Park, d’une durée de 5 ans, devait être échu en 2008. A l’époque, profitant d’une disposition juridique selon laquelle le contrat est automatiquement renouvelé si la ville ne notifie pas la résiliation du contrat dans les délais, la société a pu poursuivre son activité normalement jusqu’à fin 2012. Depuis, deux prolongations exceptionnelles du contrat ont autorisé la société à poursuivre son activité jusqu’en mars dernier. En raison du retard accusé dans le lancement du nouvel appel d’offres, Casa Park a pu encore grignoter quelques mois jusqu’à ce que le ministère de l’intérieur acte définitivement la résiliation du contrat.

Heureusement, à en croire des membres du bureau du conseil, tout ce cafouillage ne serait plus bientôt que de l’histoire ancienne. «Désormais, le dossier du stationnement ne sera plus géré directement par le Conseil de la ville mais par la société Casa Développement à qui on a décidé de confier la gestion du stationnement dans la ville», confie notre source. En fait, l’idée n’est pas nouvelle. Elle est à la base même de la création de la société fin 2007, filiale commune à la ville et à la Caisse de dépôt et de gestion. A l’époque, les autorités de la ville avaient choisi de créer une société d’économie mixte pour optimiser la gestion du stationnement dans la métropole. Cependant, la charte communale imposait, depuis février 2009, à toute entité à qui la ville confie la gestion de pareil chantier, de disposer d’un statut de «Société de développement locale» (SDL), ce qui n’était pas le cas de Casa Développement. Cette situation qui a perduré pendant plus de cinq ans a bloqué l’activité de la société.

Chaque place ne rapporte que 55 DH par an à la commune de Roches Noires

Avec l’adoption en mai dernier de sa transformation en SDL par les élus de la ville, Casa Développement se retrouve désormais libérée de la contrainte juridique pour se voir enfin confier sa mission. Selon nos sources, celle-ci commencera par la gestion du dossier du stationnement dans les zones relevant de la commune de Roches Noires.

«Dès lors que la résiliation du contrat avec Casa Park sera effective, Casa Développement lancera le nouvel appel d’offres, avec un nouveau cahier des charges, pour les zones relevant de cette commune», indique-t-on auprès du conseil. L’attribution de ce marché devrait intervenir avant la fin de l’année avec pour objectif d’en optimiser les revenus. Actuellement, Casa Park verserait en moyenne 55 DH annuellement par place à la commune comme redevance. Les termes du nouveau cahier des charges, toujours en cours de finalisation, prévoient plus de 1000 DH par place avec, en prime, l’ouverture de nouvelles zones au péage. Ceci devrait donc permettre à la ville d’accroître considérablement ses revenus. Parallèlement, Casa Développement devrait également se pencher sur l’ouverture de nouvelles zones relevant d’autres communes au péage.

Pour rappel, dans la métropole, seules les zones relevant des communes de Roches Noires et de Sidi Belyout sont déléguées à des gestionnaires privés. Dans les mois à venir, c’est la zone de Mâarif qui devrait s’inscrire dans la même lignée. Cette zone avait déjà fait l’objet d’un premier appel d’offres en 2010 qui avait débouché sur la sélection d’un groupement composé des sociétés Parkeon et NCMR, mais qui n’avait finalement pas été concrétisé.