Sothema investit 270 MDH dans la fabrication de seringues auto-injectables

– La nouvelle unité de fabrication, en extension de l’actuelle, produira 40 millions d’unités par an.
– Sothema fera de la sous-traitance pour le compte de laboratoires européens et américains.

C’est une enveloppe de 270 MDH que Sothema, laboratoire marocain, a décidé d’investir pour l’extension de son usine située dans la zone industrielle de Oulad Saleh à Bouskoura. La nouvelle unité, une première au Maroc, sera complètement dédiée à la production des injectables, en particulier la seringue dite auto-injectable. L’investissement couvrira la construction des locaux sur une superficie couverte de 10 900 m2, l’aménagement et l’acquisition de machines, et le recrutement de 100 personnes dont 20% de cadres (ingénieurs, pharmaciens et médecins).

Un CA d’un milliard de DH prévu en 2010

Le projet s’inscrit, selon les responsables de Sothema, dans le cadre du développement de l’entreprise qui investit en moyenne 40 MDH/an. Cela lui a permis de porter son site de Bouskoura, construit en 1980, à 47 000 m2 couverts abritant 4 unités de production. Cet investissement permettra à l’unité de Bouskoura de faire face à la forte demande européenne et américaine sur les produits injectables, notamment la seringue auto-injectable préremplie que Sothema fabrique de manière exclusive depuis 2 ans. La seringue auto-injectable est de plus en plus utilisée, surtout dans les traitements d’urgence notamment les adrénalines, ainsi que les anti-allergiques. Ce dispositif, selon des études internationales, permet de réaliser d’importantes économies (environ 80%) par rapport au système traditionnel d’injections préparées par le personnel soignant.
Il faut rappeler que Sothema est l’un des 8 sites mondiaux de fabrication d’insuline humaine injectable en plus des flacons, ampoules, sérums pour perfusion… La capacité de production du nouveau site devrait atteindre 40 millions d’unités par an et sera à même de répondre à la demande des laboratoires internationaux, qui veulent davantage se consacrer à la recherche développement, dans le cadre du façonnage des produits injectables.
Les laboratoires pharmaceutiques européens, indique-t-on à Sothema, arrivent souvent à saturation et ne parviennent pas à répondre à la forte demande sur les injectables, ce qui les pousse à sous-traiter chez les laboratoires dont les procédures de fabrication répondent aux normes internationales en termes de qualité et de tarifs. Sothema est, à ce titre, le premier laboratoire marocain en terme d’accréditations qualité, auprès de plusieurs agences européennes de médicaments notamment française, belge, portugaise, allemande, explique un responsable du laboratoire qui souligne que deux autres facteurs, la proximité géographique de l’Europe et la compétitivité, lui ont permis de signer d’autres contrats de sous-traitance industrielle appelée «façonnage». Le laboratoire entend ériger le façonnage en activité principale du fait de sa forte rentabilité. Il vient même de lancer un nouveau site web dédié et permettant de procéder à une visite virtuelle de l’usine, dont le démarrage est prévu en 2008. D’après les prévisions du laboratoire, le CA atteindra 1 milliard de DH à l’horizon 2010, contre 526 millions en 2006.