Somed s’associe au portugais Sovena pour la production d’huile d’olive

100 MDH pour la construction d’une huilerie moderne dotée d’une chaîne de conditionnement automatisée

Une société au capital de 15 MDH a été constituée.

Le groupe Somed (Société Maroc Emirats Arabes Unis du Développement) poursuit la diversification de ses investissements opérationnels en se dirigeant vers l’agro-alimentaire, précisément la production d’huile d’olive. Après s’être cantonné pendant longtemps dans l’immobilier et le tourisme (Hilton Rabat, Sheraton Casa, Palmariva Marrakech, La Kasbah d’Agadir, Les Almohades, Wahate Agdal..), les mines (Fonderies de Plomb de Zellidja) et la pêche (UMAP) avec des incursions dans les concessions de services publics en entrant dans le tour de table d’Amendis et de Redal, le holding contrôlé par le Fonds Abu Dhabi noue un partenariat avec le groupe portugais Sovena pour la production au Maroc d’huile d’olive.

Sovena contrôle 75 % du marché des huiles végétales au Portugal
Le projet qui nécessitera un investissement de 100 MDH sera mené par la joint-venture Soprolives, dont le capital de départ a été fixé à 15 MDH et libéré de moitié. D’autres apports suivront ainsi que des emprunts bancaires, notamment pour l’acquisition de dizaines d’hectares dans la région de Meknès et Fès et la construction d’une unité moderne avec chaînes de conditionnement automatisées.

Sovena fait partie du groupe Nutrinvest, spécialiste des huiles alimentaires qui détient 75% de parts de marché dans les huiles végétales au Portugal et 12% en Espagne. Le groupe réalise un chiffre d’affaires annuel de 660 millions d’euros et emploie près de 500 personnes dans plusieurs huileries qu’il possède au Portugal, en Espagne et aux Etats-Unis. Soprolives sera la première implantation industrielle en Afrique de Sovena.

Cet investissement coïncide avec la décision des autorités marocaines d’encourager les opérateurs à s’intéresser au secteur oléicole. A cet égard, une batterie de mesures a d’ailleurs été déployée par le Crédit agricole, notamment pour ce qui concerne le volet financier. Outre ses produits, cette banque est en train de monter un fonds de 550 MDH dédié à la fabrication d’huile d’olive. Par ailleurs, plus de 2 millions de plants d’oliviers subventionnés à 80% par l’Etat ont été distribués aux fellahs au cours du premier semestre 2006.