Six nouvelles opérations bancaires deviennent gratuites

L’accès à la banque digitale, le recalcul du code PIN, le remplacement de carte bancaire, le rejet de chèque et l’opposition sur carte ou chèque ne devront plus donner lieu à aucun frais. Les banques se sont engagées à mettre en œuvre ces gratuités à partir du 1er avril dernier.

La liste des opérations que les banques doivent offrir gratuitement à leurs clients s’étoffe. Bank Al-Maghrib (BAM) et le Groupement professionnel des banques du Maroc (GPBM) ont arrêté, dans une étonnante discrétion, 6 nouvelles opérations qui ne doivent plus être facturées à la clientèle et ce, depuis le 1er avril dernier. Selon l’accord définitif que La Vie éco a pu consulter, la première est l’accès à la banque digitale. Il s’agit de rendre gratuit l’accès et la consultation en ligne du compte, ceci sachant que la tarification des opérations transactionnelles effectuées en ligne demeure à la discrétion de chaque établissement (ordre de virements…). Vient ensuite le recalcul du code PIN de la carte bancaire, quel que soit le canal de la demande (agence, GAB, courrier). Les établissements ne doivent aussi désormais facturer aucun frais pour une opposition pour perte ou vol de la carte bancaire ; là encore, quels que soient le canal et la procédure adoptés par le client pour faire parvenir sa demande. Le même traitement vaut aussi désormais pour les chèques. S’ajoute à cela le remplacement de la carte bancaire, à condition que celle-ci n’ait pas encore été utilisée par le détenteur ; c’est-à-dire qu’elle n’ait permis aucune transaction, ni service d’informations dès sa première utilisation. Enfin, les clients ne vont désormais supporter aucun frais suite à un rejet de chèque pour motif de vice de forme.

22 opérations sont désormais gratuites

Notons que plusieurs établissements de la place proposaient déjà gratuitement quelques-unes de ces prestations. Il en est ainsi de l’accès à la banque digitale que plusieurs banques offraient gratuitement dès le lancement de leurs solutions. Dans un sens, ces nouvelles gratuités interviennent donc pour harmoniser la pratique du secteur concernant des opérations courantes. Du reste, elles devraient permettre aux clients de faire des économies intéressantes. Le recalcul du code PIN par exemple était facturé plusieurs dizaines de DH par la majorité des établissements de la place. Le coût pour une opposition sur chèque ou carte, ou encore le rejet d’un chèque, se chiffrait en centaines de DH, rappellent aussi les professionnels. Ces nouvelles gratuités portent à 22 le nombre d’opérations que les banques doivent offrir sans frais à leurs clients. En effet, une directive de BAM diffusée en mai 2010 fixait une liste de 16 opérations courantes devant être proposées obligatoirement à titre gracieux. Cependant, si les anciennes gratuités sont imposées par une directive, les nouvelles ne découlent que d’un simple engagement des banques. Les services de BAM auront certainement à suivre le dossier de près pour s’assurer que les établissements jouent bien le jeu.