SGMB accorde un prêt de 100 MDH à  Al Amana

L’association de microcrédit Al Amana vient de bénéficier d’un prêt de 100 MDH consenti par la Société générale marocaine de banques (SGMB) et garanti par Proparco, filiale du groupe Agence française de développement (AFD).

L’association de microcrédit Al Amana vient de bénéficier d’un prêt de 100 MDH consenti par la Société générale marocaine de banques (SGMB) et garanti par Proparco, filiale du groupe Agence française de développement (AFD). Ces nouveaux fonds faciliteront pour Al Amana l’obtention de nouveaux financements bancaires ou obligataires. Fin 2007, l’association comptait 450 000 clients actifs et son encours s’élevait à près de deux milliards de DH. Pour sa part, l’AFD, à travers sa filiale Proparco, a financé six projets de microfinance pour un montant global de 33,6 millions d’euros (370 MDH) en complément de quatre projets garantis par le Fonds de garantie français pour un montant de 3 millions d’euros (33 MDH), toujours géré par l’AFD. Les engagements nets cumulés du groupe AFD sur ressources propres s’élèvent à plus d’un milliard d’euros (+ 11 milliards de DH) dont 831 millions d’euros (9,1 milliards de DH) pour l’AFD et près de 227 millions d’euros (2,5 milliards de DH) pour Proparco. Le groupe français a aussi couvert deux emprunts obligataires de 228,7 et 152,45 millions d’euros lancées par le Maroc en 1996 et 1999 sur les marchés financiers internationaux. Les engagements totaux au Maroc, qui figure ainsi parmi ses premiers emprunteurs, dépassent donc 1,4 milliard d’euros.

Par ailleurs, le groupe dont les deux dirigeants (Jean-Michel Severino, DG de l’AFD, et Luc Rigouzzo, celui de Proparco) ont effectué une visite les 4 et 5 juillet dans le pays, compte augmenter son volume annuel d’engagements à plus de 150 millions d’euros (1,65 milliard de DH) sur la période 2007-2009, dont 120 millions (1,3 milliard) d’euros en financements souverains.