Salon international du tapis : Immersion totale dans la culture marocaine

La première édition du Salon marocain international du tapis «Marrakech carpet fair» a été lancée, ce lundi 5 décembre à la cité ocre, en marge de la 7ème semaine nationale de l’artisanat. Une occasion idéale de promouvoir le tapis marocain et son savoir-faire.

«Marrakech carpet fair» est un salon professionnel qui promeut le tapis artisanal fait main et le savoir-faire des artisans. L’occasion d’exposer une sélection de tapis marocains ruraux et contemporains qui intègre les nouvelles tendances, lifestyle et exigences de la demande, notamment en termes de design et de créativité.

« ARTCO est une société marocaine, fondée en 1992, spécialisée dans la fabrication et la commercialisation du tapis fait main. Nous offrons à nos clients un produit de qualité et d’une valeur artistique élevée », a indiqué Issam Akrifalla, responsable région sud de la société ARTCO, dans une déclaration à La Vie éco.

Il a, par ailleurs, souligné que « nous diversifions notre offre en incluant de nouvelles gammes de tapis de différentes textures inspirées de la culture marocaine et ouvertes sur le monde », notant que « nous sommes ici pour commercialiser nos produits et pour mettre en valeur le tapis marocain. ».

Grâce à sa variété qui reflète la diversité de la culture marocaine et du patrimoine matériel et immatériel du Royaume, le tapis fait main constitue l’un des produits phares les plus sollicités par la demande nationale et internationale. Ainsi, un groupe d’acheteurs professionnels, en provenance de plusieurs pays, ont pris part au Salon pour découvrir les tapis exposés et explorer les pistes de partenariat avec les producteurs et agrégateurs présents.

C’est le cas de Nilia Musavi, une visiteuse russe :« Je suis ici pour acheter des tapis marocains. Le forum présente une palette de tapis de toutes couleurs et de toutes formes », ajoutant qu’elle adore cet art ancestral qui reflète la richesse de la culture marocaine.

L’exportation des produits artisanaux est au cœur des préoccupations des responsables. Dans ce sens, Badia Bitar, présidente de l’ASMEX région Marrakech Safi, a précisé, dans une déclaration à La Vie éco, que sa participation au 7ème semaine nationale de l’artisanat vise « à initier les entreprises artisanales à adhérer à l’ASMEX et à leur faciliter toutes les bonnes pratiques de l’import-export ».

« Nous aidons les entreprises à s’adhérer aux programmes présentés par le ministère de l’artisanat, ainsi que tous les autres programmes qui sont liés au PME, TPE, et aux coopératives », a-t-elle expliqué.

Le Salon «Marrakech carpet fair» a pour ambition de devenir un rendez-vous régulier pour les professionnels du tapis artisanal fait main et s’ouvrira lors de ses prochaines éditions aux producteurs du tapis d’autres pays répondant au positionnement de l’événement et aux standards de qualité requis par la demande internationale.

Il est à noter que plusieurs personnalités et parties prenantes, aux niveaux national et international, ont pris part à l’inauguration du Salon, notamment Mustapha Baitas, ministre délégué chargé des relations avec le Parlement, porte-parole du Gouvernement, Tarik Sadik, directeur général de la Maison de l’Artisan ,Karim Kassi-Lahlou , wali de la région Marrakech-Safi, gouverneur de la préfecture de Marrakech et Papa Amadou Ndiyae , ministre de l’Artisanat et de la Transformation du Secteur informel du Sénégal.