Salon du cheval : une 7e édition dédiée au tourisme équestre

Pour les organisateurs du salon, le Maroc a tous les atouts pour réussir le pari du tourisme équestre. Plusieurs nouveautés pour cette édition.

Le Salon du cheval d’El Jadida, qui en est à sa septième édition, est à nos portes. Rendez-vous est pris avec cet événement du 21 au 26 octobre prochain, à l’Hippodrome Princesse Lalla Malika à El Jadida. C’est le tourisme équestre qui est à l’honneur! «Le tourisme équestre est une réelle opportunité pour le Maroc», a déclaré Omar Skalli, directeur général de la Société royale d’encouragement du cheval (Sorec), lors de la conférence de presse du lancement du Salon qui s’est tenue à Casablanca, le 18 septembre dernier.

Arborant la casquette de représentant du ministère de l’agriculture, M. Skalli a mis l’accent, dans son mot d’ouverture, sur l’importance du cheval chez les Marocains. «Lors d’un sondage effectué en 2011, 88% des Marocains souhaitaient être propriétaires d’un cheval», a-t-il ainsi dévoilé. Alors qu’ils n’étaient que 120 000 à avoir visité le salon lors de sa première édition en 2008, le nombre a plus que doublé, atteignant les
260 000 en 2013. «Des enfants, des personnes âgées, provenant des villes et des campagnes, le grand public et des professionnels, bref, les Marocains adorent ce salon», conclut M. Skalli.
C’est El Habib Marzak qui a levé le voile sur la programmation détaillée du Salon du cheval 2014. A commencer par une nouveauté par rapport aux autres éditions, le Colloque national sur le tourisme équestre.

«Tborida» toujours à l’honneur

«C’est une thématique très importante pour le Maroc. Diversité des écosystèmes, qualité du cheval barbe marocain, demande extérieure, incidence sur le développement de la filière équine et sur le tourisme: bref, on a tous les arguments pour réussir le pari du tourisme équestre», souligne M. Marzak. D’autres améliorations ont été apportées à cette édition: une nouvelle conception du village enfants, un concours hippique élargi et un show pur-sang arabe sur trois jours. Comme d’habitude, plusieurs concours sont au programme avec comme point d’orgue le concours international de saut d’obstacles, qui débute à Tétouan, passe par Rabat avant de se conclure durant le salon à El Jadida. Tborida, «l’art équestre  national» sera bien sûr à l’honneur. «Seize sorba émérites représentant les seize régions du Maroc, en plus d’une sorba d’El Jadida offriront chaque jour au public de spectaculaires exhibitions», ajoute M.Marzak. D’autres spectacles équestres sont au programme: Clémence Faivre, Gilles Fortier, Ecole d’art équestre de Marrakech…

Comme d’habitude, le stand des régions de 600 m2 présentera le savoir-faire des seize régions du pays. Quant au village enfants, d’une superficie de 2 400 m2, il accueillera les milliers d’enfants en visite au salon. Ferme pédagogique, initiation aux poneys, balades en calèches, magicien, sculpture et coloriage sont au programme des plus jeunes…