Roche Maroc augmente son capital de 50 MDH par conversion de dette envers sa maison-mère

Roche Maroc avait bénéficié de plusieurs avances de fonds pour financer ses investissements. L’entreprise se positionne parmi les 5 premiers laboratoires pharmaceutiques du pays.

Plus de dix ans après sa dernière recapitalisation, Roche Maroc procède à une importante augmentation de capital. En effet, la filiale marocaine du géant pharmaceutique suisse vient de hisser son capital de 9,5 MDH à 59,5 MDH, et ce, par conversion d’une dette certaine envers Roche Holding. Il faut dire que Roche Maroc a investi plus de 200 MDH au cours de la dernière décennie notamment en 2003 dans une nouvelle unité de fabrication de produits effervescents sur le site de la technopole de Nouacer (revendue deux ans plus tard à Bayer Pharma) et en 2009 dans un nouveau siège social à Casablanca. Ce qui a requis à plusieurs reprises des avances de fonds de sa maison mère, à un moment aussi où un différend avec la Caisse nationale des organismes de prévoyance sociale (CNOPS) a laissé des séquelles financières (le laboratoire réclamait le règlement des impayés estimés à 7 MDH).

Un chiffre d’affaires supérieur à 600 MDH réalisé en 2009

Cette consolidation des fonds propres renforce au passage le profil financier de la filiale marocaine du groupe Roche, notamment vis-à-vis de ses partenaires bancaires et étatiques tels l’Initiative nationale de développement humain (INDH) qu’elle accompagne depuis peu dans le «Programme d’accès au diagnostic et aux traitements de l’hépatite C» qui vise la prise en charge des malades indigents atteints d’hépatite virale C.
Rappelons que Roche Maroc dont la création remonte à 1960 (sous l’ancienne appellation Produits Roche SA) a réalisé un chiffre d’affaires 2009 supérieur à 600 MDH, ce qui la positionne parmi les 5 premiers laboratoires au Maroc. Parmi ses produits phare figurent l’anti-cancéreux Avastin, le traitement contre l’hépatite B, le Pegasys, et l’antiviral, le Tamiflu. Sur le plan mondial, le groupe Roche emploie plus de 80 000 personnes à travers les cinq continents dont 692 en Afrique.
En 2010, son chiffre d’affaires consolidé a atteint 47,5 milliards de francs suisses (plus de 400 milliards de DH) pour un résultat net de 8,9 milliards de francs suisses (près de 78 milliards de DH).