Risma se lance dans la promotion immobilière à  Rabat

La société va construire un complexe résidentiel de 34 villas, dont 32 destinées à  la vente, sur un terrain attenant au Sofitel. Le prix de vente est fixé entre 9 et 14 MDH.

Jusque-là, Risma, société d’investissement et premier propriétaire hôtelier marocain, dont Accor détient 33,34% du capital, s’était contentée de construire des hôtels qu’il confiait en gestion à Accor. Aujourd’hui, l’opérateur se lance dans la promotion immobilière avec les Villas Jardin des Roses, à Rabat. Situé sur la même parcelle de terrain que le Sofitel Jardin des Roses, attenant à la forêt Ibn Sina, chère aux Rbatis, un complexe résidentiel haut standing de 34 villas sera bientôt aménagé. Fermé et sécurisé, il sera constitué de 32 villas jumelées et 2 isolées. Propriétés d’Accor, ces deux dernières seront gérées comme un produit hôtelier. Le premier coup de pioche sera donné dans les prochains jours, et la livraison prévue début 2017. Les 32 villas jumelées seront proposées à la vente entre 9 et 14 MDH. Baptisées Villas Rose Carina, elles disposeront chacune d’un rez-de-chaussée de 146 m2, d’un étage avec 3 chambres de 148 m2, d’un sous-sol de 50 m2 et d’une piscine de 7x3m, le tout sur un terrain compris entre 390 m2 et 400 m2. Quant aux 2 villas isolées d’Accor, les Villas Rose Alba, elles comprendront, sur un terrain de 700 m2, un rez-de-chaussée de 205 m2, un étage de 212 m2 avec 4 chambres, un sous-sol de 107 m2 et une piscine 8,4×3,65m.

Un Novotel sera aussi construit sur la même parcelle

Pour ce premier projet, le propriétaire hôtelier s’est allié au cabinet d’architecture et de décoration d’intérieur Karim Chakor. Celui-ci a privilégié une architecture intemporelle, combinant la «modernité de volumes épurés et tranchés» et le «raffinement discret d’éléments marocains revisités». Les façades sobrement blanches s’habilleront ainsi de pierres grises et de métal. Le parc n’en oublie pas le paysage puisque 60% de l’espace au sol sera réservé aux espaces verts. Ce projet résidentiel profitera en outre de l’attenant jardin andalou de 7 hectares et de ses 3 000 essences rares de roses.

Situées sur un emplacement idéal, à quelques minutes du quartier animé d’Agdal, les Villas Jardin des Roses suscitent déjà l’intérêt des acheteurs. «Nous avons reçu beaucoup de demandes et avons signé quelques contrats de réservation», assure Amine Echcherki, président du directoire de Risma.

Ces premiers contacts émaneraient essentiellement de nationaux, dont beaucoup de Rbatis souhaitant investir dans la capitale.

S’il s’agit du premier projet de promotion immobilière de Risma, il ne présage pas d’une stratégie de diversification de l’opérateur qui restera concentré sur le développement d’hôtels. C’est d’ailleurs dans cette optique qu’un hôtel de l’enseigne Novotel verra également le jour sur ce même terrain que le Sofitel et le parc résidentiel. Néanmoins, «de nouveaux projets de promotion immobilière ne sont pas exclus si nous disposons du foncier», précise M. Echcherki.