Renault s’attaque au segment du crossover avec le nouveau Kadjar

Le constructeur français a joué la carte du design, de la polyvalence et de la technologie. Le véhicule sera vendu au Maroc en novembre prochain.

La marque au losange ratisse large. Absente jusqu’à aujourd’hui du segment des crossovers, Renault vient de lancer son premier SUV compact, Kadjar, dont les essais presse internationaux ont eu récemment lieu à Saragosse. Bien qu’il se démarque par son design extérieur et ses équipements très portés sur le confort, l’architecture de ce nouveau-né s’appuie sur le Qashqai, initiateur de la catégorie en 2007, dont il reprend plus de 60% des composants, notamment les moteurs et les procédés de transmission.L’arrivée de ce véhicule vient combler un vide sur un segment très dynamique et traduit les ambitions du constructeur français sur le segment du crossover, qui a affiché une croissance de plus de 25% sur le marché européen entre 2005 et 2014, au moment où d’autres sont en net retrait. Aujourd’hui, près d’une voiture de tourisme vendue sur cinq est un crossover ou un 4×4, alors que le segment n’existait pas il y a quinze ans. D’après l’Aivam, sur les 36 900 voitures de tourisme vendues à fin avril, plus de 8300 étaient des SUV ou des 4×4. Pour mettre toutes les chances de son côté, le constructeur français a joué la carte du design, de la polyvalence et de la technologie. Le nouveau Kadjar est ainsi à la croisée des mondes du SUV, de la berline et du break. Son gabarit (4,45 mètres de longueur et 1,84 mètre de largeur), associé à une hauteur contenue de 1,60 mètre, accentue son dynamisme.

Une finition précise et soignée

La face avant dégage une forte impression de robustesse. La continuité du barreau de chrome dans les feux avant augmente la largeur perçue du véhicule et contribue à l’expression de force et de caractère. Des jantes alliage de 17 et 19 pouces, très sculptées, renforcent son caractère robuste. Sa garde au sol de 200 mm donne le ton et suggère d’emblée la capacité du véhicule à sortir des sentiers battus. Les élargisseurs d’ailes noirs assurent une continuité avec son soubassement et l’installent dans un univers évocateur d’aventure et d’évasion. Des barres de toit de type rail, en aluminium anodisé, participent également au dynamisme de son profil.A l’intérieur, le véhicule se distingue par une finition précise et soignée. Le dessin de la planche de bord joue sur l’horizontalité des lignes pour plus de largeur perçue. Le bloc compteur et les aérateurs sont cerclés de chromes fins et élégants. La console centrale est agrémentée de deux baguettes décor latérales qui en soulignent la largeur et renforcent son côté statutaire. Des poignées de maintien, situées sur chacune des portières avant et à la droite de la console centrale, mettent en évidence la nature crossover du véhicule. Les sièges sont cossus et laissent de l’espace à la deuxième rangée qui intègre des maintiens latéraux généreux. De plus, le toit en verre fixe panoramique de 1,4 m2, sans traverse, apporte équilibre et luminosité à l’intérieur de l’habitacle.

En France, les prix commencent à 22 900 euros

Par ailleurs, le véhicule est équipé de tous les systèmes d’aide à la conduite utiles au quotidien, avec notamment le parking «mains libres» et la caméra de recul pour se garer facilement en ville.Côté motorisation, ce crossover du segment C est disponible en deux types de moteur Diesel Energy dCi 110 qui intègrent pour la première fois des pistons en acier qui réduisent les frottements. Associé à la boîte mécanique, il développe un couple de 260 Nm, disponible dès 1750 tr/min. En essence, Kadjiar propose le moteur Energy TCe 130, associé à une boîte manuelle 6 vitesses. Développant 130 ch à 5 500 tr/min et 205 Nm dès 2 000 tr/min, ce moteur 1,2 l turbo essence offre les prestations d’un moteur atmosphérique de 2 litres.D’après le management de Renault, le véhicule sera disponible au Maroc dès novembre. Ses prix n’ont pas encore été déterminés. Toutefois, l’on promet qu’ils seront compétitifs. Pour en avoir un ordre de grandeur, les prix en France, où la voiture est déjà commercialisée depuis début juin, démarrent à 22 900 euros.