Refroidissement et pluies en vue

Entre le 6 et le 7 novembre, le mercure a pris 6° en 24 heures, avant de s’assagir

Des chutes de neige attendues prochainement sur les hauteurs de plus de 1 500 m.

Le temps a fait des siennes, soufflant le chaud et le froid, au cours de ces derniers jours. Et pour une fois, ce n’est pas seulement notre hantise d’un retour en force de la sécheresse qui nous en a fait exagérer les brusques changements. Ainsi, selon la météo nationale, entre samedi et dimanche 6 et 7 novembre, un écart de températures remarquable a été enregistré. Samedi, il faisait 24° à Casablanca et Agadir, mais le mercure est monté à 30° à Casablanca et 34° à Agadir, en un journée seulement. Ceci alors que la moyenne habituelle – calculée sur 30 ans – de ces deux villes à pareille époque est de 23,4° pour la métropole et de 25° pour la capitale du Souss. Autres exemples de ce changement, les températures sont passées à Taroudant et Rabat de 25° pour les deux villes samedi 6 novembre à 29° pour Rabat et 28° pour Taroudant.
Comment s’explique ce phénomène, faut-il s’en inquiéter ? L’explication de la météorologie nationale est plutôt rassurante. En effet, l’incertitude du temps qui hésite entre le chaud et le froid est jugée normale en pareille période. Ainsi, l’accès de chaleur qui a touché le pays vient des masses d’air chaud et sec de provenance continentale (par contraste avec les masses venant de la mer qui sont normalement plus humides) qui ont traversé notre zone.
L’autre élément d’information de nature à nous donner confiance pour l’année agricole en cours est celui des dernières pluies qui ont intéressé le Maroc.

Des pluies excédentaires, sauf dans le Sud
Entre le 27 octobre et le 1er novembre, les précipitations ont été excédentaires par rapport à la moyenne, sauf sur le Sud. Qu’on en juge : à Fès, les précipitations ont atteint 113 mm alors que la moyenne est de 60 mm sur 30 ans, ou encore à Settat avec presque 100% d’augmentation (35,4 mm en moyenne contre 70,6 mm pour la période considérée). Les mêmes observations peuvent être faites pour Tanger, Rabat, El Jadida, Fès, Meknès et Marrakech et même pour Casablanca, où les quantités de pluie enregistrées ont été de 73 mm alors que la moyenne sur 30 ans, pour la même période, n’est que de 37 mm.
Bonne nouvelle pour les prochains jours ! Les prévisions parlent de la poursuite d’un refroidissement du temps, qui a commencé dès mercredi et jeudi (11 et 12 courant) et des passages nuageux dès vendredi 12 novembre sont attendus sur le nord, tout comme des chutes de neige sur les hauteurs au dessus de 1500 mètres. Le temps devrait rester frais samedi et les températures ne remonteront légèrement qu’à partir de dimanche à mardi de la semaine qui commence le 15 novembre.

Samedi 6 novembre, il a fait 24° à Casablanca et Agadir. Le mercure est monté à 30 °à Casablanca et 34° à Agadir en une journée. Ceci alors que la moyenne habituelle de ces deux villes à cette époque est de 23,4° pour la première et 25° pour la seconde.