Reconversion du port de Tanger : Somagec remporte la quasi-totalité des marchés

La société marocaine vient de remporter le marché relatif à  l’approfondissement et à  l’élargissement du bassin. Elle réalisera également les infrastructures du nouveau port de pêche. Les digues, quais et terre-pleins sont réalisés à  25% par la même société.

Les gros travaux d’approfondissement et d’élargissement du bassin de l’ancien port de pêche pour l’adapter aux impératifs d’un port de plaisance seront bientôt entamés. L’appel d’offres, dont les résultats viennent d’être publiés, est remporté par la Somagec. C’est aussi à cette même entreprise que sont attribués les travaux d’infrastructures du nouveau port de pêche qui sera construit à l’extérieur du site actuel. Le port de plaisance proposera dans un premier temps 1 600 anneaux. Pour le moment, les travaux relatifs aux digues, quais et terre-pleins, entamés en mai dernier, toujours par la Somagec, sont réalisés à 25%. L’appel d’offres relatif aux chantiers d’extension du quai de croisières sera, lui, lancé au début de l’année 2012, alors que pour la gare maritime, les études sont en cours d’achèvement. Le démarrage des travaux de modernisation et de mise à niveau de cette gare est prévu au courant de la même année.

Un investissement de 6,2 milliards de DH

Ce projet de reconversion du port de Tanger comprend aussi un volet urbanistique qui consiste à ouvrir le site sur le reste de la ville. Déjà, toutes les anciennes clôtures qui séparaient le port de la ville ont été démolies, et les travaux d’embellissement de cette partie se poursuivront au courant de l’année prochaine, en même temps que ceux de la restauration d’une partie de la muraille qui ceinture la médina. D’autres murailles de la kasbah et de la médina devant être restaurées courant 2012 font actuellement l’objet d’études.
En parallèle, des études techniques pour les voiries et les différents réseaux urbains sont en cours de réalisation. Elles seront suivies par des études architecturales qui devront aussi commencer en 2012. L’objectif étant de réaliser une jonction idéale entre le futur port de plaisance et cette partie de la ville du détroit qui en était coupée.
Ce projet devrait permettre à Tanger d’avoir une meilleure attractivité touristique tout en sauvegardant ses activités de pêche. Le port est en effet attendu pour recevoir, dès son entrée en activité en 2016, quelque 300 000 croisiéristes.
Par ailleurs, les concepteurs du projet prévoient la construction d’un téléphérique qui assurera la connexion entre le centre-ville et l’intérieur du port.
L’investissement prévu pour ce projet s’élève à 6,2 milliards DH.