Reckitt Benckiser reprend la distribution de ses produits au Maroc

Dans la foulée de la création d’une filiale marocaine, la multinationale britannique Reckitt Benckiser basée à  Slough, dans le sud de l’Angleterre, a mis fin à  son contrat de distribution exclusif avec Fast moving good distribution (FMGD).

Dans la foulée de la création d’une filiale marocaine, la multinationale britannique Reckitt Benckiser basée à Slough, dans le sud de l’Angleterre, a mis fin à son  contrat de distribution exclusif avec Fast moving good distribution (FMGD), ex-fer de lance du pôle de distribution du groupe Amhal dont l’autre entité-phare, Avendis (Gillette, Oral B, Duracell…), a été cédée en majorité à Aljia Holding. La nouvelle entité dénommée Reckitt Benckiser Morocco reprend sous sa coupe directe les droits de distribution des produits importés auprès de sa maison mère qui compte des marques notoires sur le plan mondial. Il s’agit des produits de soins de surface (Detoll, Harpic…), de linge et de maison (Destop, Calgonit, Air Wick, Barane…), et de personnes (Veet). Reckitt Benckiser emboîte ainsi le pas à d’autres multinationales comme le géant Kraft dont la filiale Kraft & Foods Maroc avait repris sous son aile les cartes de distribution de ses propres produits antérieurement confiées par région à plusieurs partenaires locaux. Rappelons que Reckitt Benckiser a réalisé en 2008 un chiffre d’affaires consolidé de 6,6 milliards de livres sterling (81 milliards de DH) pour un résultat opérationnel de 19,2 milliards de DH. Le Maroc est la cinquième implantation directe en Afrique (après l’Afrique du Sud, le Nigeria, l’Egypte et le Kenya) de cette entreprise presque bicentenaire présente dans plus de 60 pays.