Réassurance : la SCR franchit la barre des 2 milliards de DH de CA

La filiale de la CDG est la 3e compagnie en Afrique et la 5e au niveau des réassureurs arabes.

La Société centrale de réassurance ratisse large. La filiale de la Caisse de dépôt et de gestion a clos l’exercice 2018 sur un chiffre d’affaires de plus de 2milliards de DH pour un total bilan de 14,9 milliards. Capitalisant sur son portefeuille national et régional ainsi que l’expertise technique de ses équipes, le réassureur a dégagé un résultat technique de 156 MDH et un résultat net avant impôt de 300 MDH. Selon Youssef Fassi Fihri, directeur général de la compagnie, les investissements bruts ont poursuivi leur tendance haussière pour dépasser 11 milliards de DH. Avec ces agrégats, la SCR tient la 3e place au niveau africain (après Africa Re du Nigéria, et la CCR de l’Algérie) et la 5e sur le marché arabe (après Trust Re du Bahreïn, Saudi Re, la CCR de l’Algérie, et ARIG du Bahreïn). Au registre des perspectives, la société compte accélérer sa transformation, enrichir davantage son portefeuille et densifier son réseau et ses partenariats. D’ici 2022, la SCR veut muer de réassureur national à leader régional. A noter que la filiale de la CDG, qui fêtera ses 60 ans en 2020, est le plus ancien opérateur en Afrique et au Moyen-Orient.