RAM et Air France recapitalisent Aerotechnic Industries, leur filiale commune

L’opération est effectuée par une émission d’actions au nominal de 100 DH qui portera le capital de 14,6 à  32,8 MDH.
Le siège social est transféré de l’aéroport Marrakech Menara à  Casablanca Mohammed V.

Quelques mois seulement après l’arrivée du groupe Air France-KLM dans son tour de table, et ce, dans le cadre d’une augmentation de capital réservée, Aerotechnic Industries sollicite à nouveau ses actionnaires pour financer son développement. En effet, cette joint-venture du droit marocain entre Royal Air Maroc et le leader mondial du transport aérien, créée en 2005, et devenue opérationnelle un an plus tard, vient de hisser son capital de 14,6 MDH à 32,8 MDH.
Cette fois-ci, et contrairement à la précédente recapitalisation, l’injection d’argent frais, soit quelque 18,2 MDH, s’est faite par une émission d’actions au nominal (100 DH). C’est dire que les pertes de démarrage dues aux efforts d’investissement et de certification diverses auraient difficilement justifié une prime sur potentiel futur. La participation des deux actionnaires à l’opération en question explique également l’absence de tout enjeu de dilution (compensée par un juste prix d’émission) de l’une ou l’autre des parties.
Parallèlement à cet apport, le siège social de ce spécialiste de la maintenance aéronautique a été transféré de l’aéroport Marrakech Menara vers les quartiers de la RAM dans l’enceinte du hub de Casablanca Mohammed  V, un déménagement justifié par l’inclusion de la famille Airbus A320 dans le spectre d’appareils, désormais entretenus par Aerotechnic Industries.

Driss Benhima cède le siège de président du conseil d’administration à Hassan Hihi

En matière de gouvernance, Driss Benhima cède son fauteuil de président du conseil d’administration de cette filiale à Hassan Hihi, Dga en charge du développement au sein du groupe RAM. La direction générale, et conformément au pacte d’actionnaire, reste, elle confiée à un ressortissant français, Pascal Meynard en l’occurrence.
Aerotechnic Industries, qui vise à s’ériger en plateforme africaine de référence dans la maintenance et l’entretien en ligne, compte déjà parmi ses clients outre ses deux prestigieux actionnaires, British Airways, Iberia, Clickair, Neos, Air Méditerranée et Corsair. En 2007, cette société a obtenu la certification EASA délivrée par l’European Aviation Safety Agency.