Rachid Idriss Kaitouni : «La nouvelle stratégie nationale d’efficacité énergétique sera dévoilée en novembre»

Le nouveau bureau de la fédération a présenté sa feuille de route pour le mandat 2016-2019 au ministère de l’énergie. Toutes les filières du secteur associées et impliquées pleinement dans la nouvelle dynamique et dans les concertations.

Le nouveau bureau de la Fédération de l’énergie vient de tenir une réunion de travail avec le ministre de l’énergie, Abdelkader Amara. Sur quelles thématiques ont porté les discussions et qu’est-ce qui s’est dégagé de cette rencontre?

Effectivement, le nouveau bureau de la Fédération de l’énergie (FE) a été reçu le 20 mai 2016 par Abdelkader Amara, ministre de l’énergie, des mines, de l’environnement et de l’eau (MEMEE). Cette rencontre était l’occasion de présenter au ministre les nouvelles instances de gouvernance de la fédération (bureau et secrétariat général), les changements statutaires approuvés par la dernière AGE de la fédération du 19 avril 2016 ainsi que la feuille de route pour le mandat 2016/2019 approuvée à la même assemblée. Déjà à ce niveau, il faut signaler que la Fédération a tenu à ce que l’ensemble des filières soit associé à la nouvelle dynamique et impliqué pleinement dans la concertation et la prise de décision. D’ailleurs, l’une des nouveautés à signaler, c’est que les vice-présidents seront issus des différentes filières et domaines d’activité que regroupe la Fédération. Pour revenir à la dernière réunion, le MEMEE et la FE ont convenu de mener en étroite collaboration des actions de promotion et de développement du secteur de l’énergie, en général, et de la transition énergétique, en particulier : communication, organisation de conférences, études sectorielles, COP22, ouverture à l’international, etc. Nous avons également décidé d’organiser avant la fin de l’année une grande conférence au cours de laquelle M. Amara dévoilera les grandes lignes de la nouvelle stratégie nationale d’efficacité énergétique. Pour ce faire, une réunion de coordination entre les services du MEMEE et la FE sera mise en place sur une base trimestrielle.

En parlant de transition énergétique, le Maroc a entamé depuis plusieurs années un processus ambitieux avec comme objectif d’atteindre 52% d’énergies renouvelables à l’horizon 2030. Quel regard porte la Fédération de l’énergie sur ce chantier et comment y contribue-t-elle ?

La Fédération de l’énergie, en tant qu’interlocuteur privilégié du ministère dans la mise en œuvre de la stratégie nationale de l’énergie contribue de près à la mise en place et à la réussite de ce processus en menant différentes actions :

– Participation, en tant que force de proposition, à l’élaboration et à l’actualisation des nouvelles lois et textes réglementaires nécessaires à l’accompagnement et à la réussite de cette transition ;   

– Sensibilisation et promotion de l’utilisation des technologies et des sources d’énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique ;

– Conduite et diffusion d’études sectorielles sur les différents aspects et besoins relatifs à l’accompagnement de cette transition : besoins en ressources humaines, intégration industrielle, etc ;

– Création d’une commission permanente «Transition énergétique».

Quels sont les chantiers prioritaires et la feuille de route du nouveau bureau de la Fédération de l’énergie ?

La feuille de route de la fédération pour 2016/2019 s’articule autour de 4 axes :

1- Diffusion et communication des informations et nouvelles concernant le secteur de l’énergie, en général, et la transition énergétique en particulier, à travers différents supports ;

2- Organisation de conférences et séminaires sur des thématiques d’actualité relatives au secteur de l’énergie ;

3- Réalisation et diffusion, sur une base régulière, d’études et analyses, sur des thématiques relatives au secteur de l’énergie ;

4- Développement de la fédération à l’échelle nationale et internationale.