Quels types de sites sont les plus consultés sur Internet ?

le consommateur marocain en question

Parmi les pays africains, le Maroc est positionné dans le peloton de tête quant à la pénétration d’Internet, avec plus de 10 millions d’utilisateurs. La classe moyenne, issue des classes socioprofessionnelles C1, C2 et la classe populaire (CSP D), ne sont pas laissées pour compte, avec près de 6 répondants sur 10 affirmant utiliser Internet de façon régulière. Ces CSP, bien que relativement disparates par leurs caractéristiques socio-économiques, présentent de grandes similitudes dans leur comportement sur Internet. En effet, de façon générale, les salons chat/rencontres sont mentionnés par 39% de nos répondants. Il s’agit du type de site le plus fréquenté chez les CSP C1, C2, et D. L’incidence de fréquentation va cependant décroître avec le niveau social; 53% chez les C1, 40% chez les C2, et 33% chez les CSP D.

Les sites d’information et de musique viennent ensuite aux second et troisième rangs, encore une fois dans le même ordre, chez les CSP C1, C2 et D. Ici aussi, seules les incidences de fréquentation sont en baisse; 49% et 27% chez les C1, 32% et 18% chez les C2, et 28% et 17% chez les D.
Étonnamment, il en est pratiquement de même quel que soit le groupe d’âge auquel appartient le répondant. Les salons chat/rencontres sont les plus fréquentés chez les 25-34 ans (54%), les 35-44 ans (28%) et les 45-50 ans (18%).  Les sites d’information et de musique suivent, avec 42% et 28% chez les C1, 28% et 13% chez les C2, et avec 12% et 6% chez les D.

On peut donc tracer un profil d’utilisation assez uniforme chez ces 3 groupes de consommateurs, qui représentent environ trois quarts de la population marocaine. Si on tient compte des différences entre la pénétration d’Internet parmi ces 3 groupes (71% chez la CSP C1; 52% chez la C2, et 27% chez la D), on ne peut qu’envisager une hausse significative de son usage avec l’alphabétisation des strates les plus démunies, qui représente, hormis la question tarifaire, le plus grand frein à un usage encore plus généralisé d’Internet au Maroc.

 

Sondage effectué en juin 2011 auprès de 400 adultes âgés de 25 à 65 ans, issus des CSP C1 et C2.