Provinces du Sud : le premier laboratoire d’analyse du sol et de l’eau voit le jour

Il fournira aux agriculteurs les données nécessaires pour les aider à adopter une fertilisation raisonnée des cultures. L’initiative s’inscrit dans le cadre d’un projet pilote de développement agricole intégré.

En partenariat avec l’Institut national de la recherche agronomique (INRA), la Fondation Phosboucraa (Groupe OCP) a inauguré, vendredi 12 mai,t à Foum El Oued près de Laayoune, le premier laboratoire d’analyse du sol et de l’eau dans les provinces du sud. «Il permettra aux trois régions du Sud marocain de faire face aux contraintes naturelles et techniques affectant la productivité des cultures agricoles pratiquées dans la région», indique-t-on du coté de l’OCP. Polyvalent, le nouveau laboratoire d’analyse, qui sera installé dans la station INRA dans la commune de Foum El Oued, fournira aux agriculteurs des trois régions du sud les bases de données nécessaires pour les aider à adopter une fertilisation raisonnée des cultures.

Grâce à la connaissance et l’analyse des sols et de l’eau, les agriculteurs de la région pourront adapter leurs cultures et s’assurer une agriculture pérenne dépassant ainsi les contraintes de salinité et de sécheresse qui handicapent la productivité des cultures locales. «Dans le cas du périmètre irrigué de Foum El Oued, la mise en place de ce laboratoire d’analyse du sol aura pour impact l’amélioration de la productivité du maïs fourrager et de la luzerne et l’extension des surfaces cultivées. Ces améliorations en productivité auront de facto un impact positif sur les conditions et le niveau de vie des communautés dont la principale ressource reste l’agriculture», poursuit le groupe.

Le projet Foum El Oued affiche des réalisations satisfaisantes

A noter que l’initiative de lancer un laboratoire d’analyse du sol à Foum El oued s’inscrit dans le cadre d’un projet pilote de développement agricole intégré. Il s’agit d’une initiative réfléchie et menée depuis 2015 par la Fondation Phosboucraa en partenariat avec le ministère de l’agriculture et la coopérative Halib Sakia El Hamra avec le soutien technique de l’INRA et de l’International center for biosaline agriculture et de l’International youth foundation. Grâce à ce projet pilote, ce sont 52 exploitants de la commune de Foum El Oued, tous membres de la coopérative de Halib Sakia El Hamra, qui bénéficient d’un accompagnement de proximité à la fois sur le plan technique et sociétal en vue d’améliorer leur vie et celles de leurs familles.

En plus du laboratoire d’analyse du sol, le projet Foum El Oued enregistre plusieurs réalisations dont les plus importantes sont la mise en culture de 400 hectares en utilisant des techniques agronomiques modernes, l’introduction de 19 nouvelles cultures tolérantes à la salinité et adaptées au périmètre Foum El Oued ainsi que l’élaboration de la première carte salinité du périmètre.