Programme d’appui des TPME : officiels et banques responsabilisent les bénéficiaires !

Les bénéficiaires sont appelés à s’engager d’une façon positive dans le dispositif et veiller à honorer leurs engagements.

Quelques jours seulement après l’annonce du Programme intégré d’appui et de financement des TPME, les messages des parties prenantes de ce chantier commencent à fuser sur la scène bancaire et financière. Un des grands messages véhiculé à la fois par les membres de l’Exécutif, les patrons de banques et les officiels de Bank Al-Maghrib: les bénéficiaires futurs des offres de ce dispositif doivent veiller au respect de leurs engagements et s’astreindre à honorer leurs engagements. Abdellatif Jouahri, gouverneur de BAM, estime que le succès de ce programme est la responsabilité de tous et particulièrement des citoyens bénéficiaires qui doivent s’engager d’une façon positive dans le dispositif et veiller à honorer leurs engagements.

De son côté, Mehdi Tazi, vice-président de la Confédération générale des entreprises du Maroc, insiste sur la posture exemplaire en matière de remboursement des crédits que doivent avoir les entreprises bénéficiaires des financements octroyés dans le cadre du nouveau programme. Certes, les banques vont se doter de procédures en interne pour traiter de manière industrielle les demandes de financement dans le cadre du nouveau programme. Elles vont établir des process opérationnels et d’échanges de données entre les parties pour couvrir l’ensemble des étapes d’octroi et de suivi des financements (instruction, déblocage, remboursement, etc.). Cependant, le comportement de remboursement et la rigueur des bénéficiaires des crédits vont conditionner dans une large mesure l’atteinte des objectifs escomptés.

Il faut dire qu’en véhiculant ce type de messages aux populations cibles, les responsables ne veulent pas revivre l’expérience des anciens mécanismes qui avaient les mêmes ambitions que l’actuel plan (Jeunes promoteurs, Moukawalati) mais qui ont échoué.