Primes, dotations, loisirs…, ce que nous a coûté la CAN 2008

Près de 3 MDH dépensés entre frais de la délégation officielle et séjour des
invités.
Une quinzaine de membres fédéraux ont accompagné l’équipe. Frais de leur séjour
: 800 dollars par jour et par personne.
Les joueurs ont perçu chacun 20 000 DH par point obtenu lors du parcours qualificatif
de cette CAN.
La CAF prend en charge hébergement et transport et offre 50 dollars pour les
trente membres de la délégation officielle.

Du Ghana o๠elle s’était rendue pour la XXVIe Coupe d’Afrique des nations, l’équipe nationale est rentrée bredouille. Avec trois petits points, les Lions de l’Atlas n’ont pu se qualifier aux quarts de finale, entraà®nant une grande déception de leurs fans. Une élimination qui n’arrange guère les affaires de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) à  qui cette CAN a coûté très cher, financièrement parlant. Que ce soit en phase de qualification, de préparation ou de compétition, le Bureau fédéral n’a pas lésiné sur les moyens. Pour les phases qualificatives par exemple, chaque joueur a perçu 20 000 DH par point obtenu. Evoluant dans le groupe 12, le Maroc a fini premier avec 10 points. Ce qui fait

200 000 DH par joueur, soit 6 MDH pour la trentaine de footballeurs retenus tout au long de ces qualificatifs, empochés avant le départ de l’équipe pour le Ghana. Il est à  signaler que c’est la Charte de l’équipe nationale, élaborée en 2002 et révisée en 2004, qui fixe les barèmes de ces primes. Les matches amicaux joués par l’équipe nationale ont également coûté cher. La rencontre contre la France à  Paris a coûté 2 MDH. Les deux derniers matches, contre la Zambie et l’Angola, ont coûté en moyenne 1 MDH chacun. La fédération ayant pris en charge les frais de transport aérien de ces équipes et des arbitres internationaux qui ont officié durant les matches vers le Maroc, en plus de leur séjour dans ce pays et de leur transfert direct à  Accra. Un avion de la RAM a d’ailleurs spécialement été affrété à  cet effet.

2 MDH pour le match amical France-Maroc au Stade de France
Une fois au pays des Black Stars, la facture explose littéralement. La délégation officielle compte plus de trente membres entre joueurs, staff technique et médical accompagnateur et deux membres fédéraux. Il s’agit notamment de Hamid Souiri, en sa qualité de président de la commission des équipes nationales au sein de la fédération, et de Mohamed Moufid, qui a préparé le voyage et le séjour des Lions de l’Altas à  Accra. En principe, la Confédération africaine de football (CAF), en vertu du cahier des charges de la compétition, prend en charge hébergement, nourriture et frais de transport des délégations officielles participantes. Elle accorde même un per diem journalier de 50 dollars par membre. Pour le Maroc, la CAF a initialement réservé un hôtel 3 étoiles qui n’a pas plu aux membres fédéraux. Pourtant, la délégation guinéenne, elle, y séjourne. Ils lui ont préféré le Labadi Beach Hotel, un 4 étoiles donnant sur l’Atlantique, qui coûte nettement plus cher et qui ne figure pas sur la liste des hôtels choisis par la commission d’organisation. La différence des prix est bien évidemment payée par la fédération.

En plus des 50 dollars offerts par la CAF, la FRMF a offert 120 dollars aux joueurs et 240 dollars pour les accompagnateurs. Bref, pour les membres de la délégation officielle, la FRMF a payé environ 400 dollars supplémentaires par jour pour les trente membres de la délégation marocaine. Partie le 17 janvier, cette dernière a dû attendre jeudi 31 janvier pour retourner au pays à  bord d’un vol commercial. Ce séjour de 14 jours a tout de même coûté à  l’instance fédérale pas moins de 168 000 dollars rien qu’en logement, nourriture et dotations journalières.

Un safari au lac Volta pour les membres fédéraux présents au Ghana
Ces dépenses, somme toute ordinaires pour une équipe nationale qui participe à  une compétition continentale telle la CAN, ne sont pas les seules à  être supportées par la fédération. Cette dernière, en plus de sa délégation officielle, a dépêché sur place une quinzaine de ses membres, leur offrant le voyage, le séjour et les frais de déplacement. Membres du Groupement national de football, élite et amateurs, ils n’ont cessé de créer des petits problèmes aux officiels marocains sur place. Il a fallu d’abord leur trouver un logement à  Accra, ville qui a accueilli les trois matches de la sélection. Sans réservations préalables, cette tâche était ardue. Il a par la suite fallu mettre à  leur disposition un moyen de transport et leur fournir les billets d’entrée aux rencontres. A ceci s’ajoute la somme de 240 dollars en frais de déplacement. En tout, chaque membre fédéral a coûté près de 800 dollars par jour, soit un total de 168 000 dollars également. Il ne faut pas oublier que ces membres ont accompagné la délégation officielle le 17 janvier à  bord de l’avion affrété et ont dû attendre le vol commercial de jeudi matin pour le retour à  Casablanca. Mais ce n’est pas tout, les invités de la fédération ont fait un peu de tourisme avec en prime un safari qui les a menés sur les berges du lac Volta, et ce au lendemain de la défaite des Lions face à  la Guinée… Tout cela pour une élimination au premier tour.