Prêt habitat : Crédit du Maroc creuse son sillon

La banque lancera sous peu des prêts à mensualités modulables et des offres pour mieux accompagner les acheteurs dans le cadre de la VEFA. L’établissement croît plus rapidement que le marché sur le crédit habitat.

Crédit du Maroc étoffe son offre en matière de crédit habitat. La banque dont les taux viennent de franchir un nouveau seuil à la baisse (voir article page 12 ) proposera sous peu une nouvelle offre de crédit à mensualités modulables. Cette solution à laquelle la banque est en train d’apporter les dernières touches en vue d’un lancement sur les prochains jours permettra aux emprunteurs de faire varier leurs remboursements mensuels en fonction de leurs capacités, à l’image de ce que propose déjà CFG Bank.

Aussi, la banque enrichira son catalogue d’une nouvelle offre permettant aux acheteurs d’accéder au financement bancaire dans le cadre de la nouvelle version de la loi sur la Vente en l’état futur d’achèvement (VEFA). Depuis que cette réglementation a été amendée il y a près de 9 mois, un acheteur est amené à payer jusqu’à 70% du prix du bien, par avances successives, avant d’en arriver à la remise des clés. Et le fait est que le financement de ces avances par un crédit bancaire reste ardu puisque l’acquéreur n’a pas la possibilité de fournir de garanties, la propriété ne lui étant transférée qu’en fin de parcours. La banque veut aussi faciliter la vie aux promoteurs immobiliers appliquant la VEFA. Généralement, ceux-ci ont du mal à obtenir les cautions qu’impose la réglementation, à savoir la garantie d’achèvement des travaux qui entre en jeu quand le vendeur se heurte à des entraves (problèmes financiers ou autres) susceptibles de compromettre l’achèvement de son projet immobilier, ainsi que la caution pour la restitution des avances versées par les acquéreurs. A signaler que la banque accompagne déjà les développeurs et les particuliers dans le cadre de la VEFA, mais cela ne concerne à l’heure actuelle que des programmes spécifiques dont les promoteurs sont clients de la banque de longue date.

Ces nouvelles offres sont destinées à conforter le positionnement de Crédit du Maroc en tant que banque de référence sur le crédit habitat, explique le management de la banque. L’établissement se montre offensif sur ce créneau depuis des mois et il revendique le statut de première banque qui a fait profiter ses clients des baisses successives du taux directeur, en affichant ses taux au grand public, ce qu’aucune autre banque de la place n’a fait, insiste-t-on. La banque a aussi cherché à se distinguer à travers une formule inédite de financement acquéreur à taux variable plafonné. Cette solution qui met les clients à l’abri des variations de taux défavorables en fixant à l’avance un intervalle de variation du taux n’a toutefois pas séduit les emprunteurs puisque seuls 10 à 15% de la clientèle y a adhéré, apprend-on auprès de Crédit du Maroc. Mais, dans l’ensemble, les efforts de la filiale de Crédit Agricole France donnent leurs fruits. Elle affiche en effet une croissance de ses crédits à l’habitat de 5,5% à fin septembre alors que le marché ne réalise que 3,4% sur la période.