«Près de 10 000 citoyens ont pu bénéficier de guichet électronique de demande des documents administratifs»

Depuis 2011, Barid Al-Maghrib est l’unique prestataire de service de certification électronique agréé par l’Etat marocain. Elle a développé la solution technologique Barid eSign pour la dématérialisation des échanges. Dépositaire du gestionnaire du Registre national de l’auto-entrepreneur, le groupe a délivré leur identifiant fiscal commun à plus de 100 000 auto-entrepreneurs.

Poste Maroc a réalisé plusieurs innovations ces dernières années. Il est devenu le premier opérateur de certification électronique agréé par l’Etat. A ce jour, plus de 30 000 certificats électroniques commercialisés sous la marque Barid eSign ont ainsi été délivrés. Depuis le 1er janvier 2017, la soumission électronique est étendue à tous les marchés publics. Par ailleurs, Watiqa, le guichet électronique de demande des documents administratifs lancé en 2012, est utilisé par plus de 200 communes. Près de 10000 citoyens ont pu bénéficier de ce service l’an passé.

Vous êtes le premier opérateur de certification électronique agréé par l’Etat à délivrer des certificats à plusieurs donneurs d’ordre destinés aux télédéclarations administratives, téléprocédures, applications de banque en ligne, etc. Quel est aujourd’hui le nombre d’opérations effectuées ?
Depuis 2011, Barid Al-Maghrib est effectivement l’unique prestataire de service de certification électronique agréé par l’Etat marocain. Cet agrément fait du groupe le tiers de confiance de l’économie numérique nationale et le seul opérateur habilité à délivrer des certificats. Ces derniers offrent aux entreprises, professionnels et citoyens, la possibilité d’échanger sur Internet en toute sécurité et avec la même valeur probante que les échanges physiques. A ce jour, plus de 30 000 certificats électroniques commercialisés sous la marque Barid eSign ont ainsi été délivrés en vue d’équiper des donneurs d’ordre publics et privés et leurs partenaires. Ils effectuent des milliers de transactions par jour, soit en authentification forte auprès des plates-formes digitales ou bien en signature électronique.

Le groupe a signé plusieurs conventions avec l’ADII, la CDG, le ministère de la justice et des libertés, la région Casablanca-Settat et plusieurs ordres des professions réglementées pour étendre l’utilisation des certificats Barid eSign auprès des administrations, des entreprises et des professions réglementées. Cette solution est-elle généralisée ?
Le Groupe Barid Al-Maghrib a concrétisé plusieurs étapes majeures dans la reconnaissance de sa solution technologique Barid eSign et dans la généralisation de son utilisation. Ce service permet aujourd’hui à plusieurs écosystèmes d’atteindre les objectifs de dématérialisation des échanges et de transformation digitale. Le groupe apporte à cet effet toute son assistance aux utilisateurs des plates-formes dédiées, qu’ils soient professionnels (comme c’est le cas pour les notaires, les transitaires et les architectes) ou donneurs d’ordre des secteurs public ou privé. Nous allons continuer dans ce sens auprès de l’ensemble des acteurs économiques. Tout ceci, avec l’objectif de faire de Barid eSign une infrastructure qui accompagne la dématérialisation des échanges en vue de construire un véritable espace digital national sécurisé.

Vous coopérez avec l’Etat dans la gestion de la plate-forme numérique du registre national de l’autoentrepreneur. Quel est le nombre d’inscrits au registre national à travers votre plate-forme ? Comment évaluez-vous son succès ?
Conformément à la loi 114-13, le Groupe Barid Al-Maghrib est le dépositaire du gestionnaire du Registre national de l’autoentrepreneur. Dans ce cadre, il accompagne l’Etat dans sa politique de modernisation de l’économie via une meilleure inclusion sociale, financière et digitale. A ce titre, Poste Maroc a mis en place une plateforme collaborative ouverte à l’ensemble des acteurs pour assurer le processus de gestion du cycle de vie du statut de l’autoentrepreneur, depuis l’inscription jusqu’à la radiation. Le caractère collaboratif de cette plate-forme a permis à plusieurs acteurs (comme les banques, la DGI, Barid Al-Maghrib et les auto-entrepreneurs) d’interagir sur un même système en vue de faciliter l’accès à ce statut. Là encore, les chiffres sont encourageants. Plus de 100 000 auto-entrepreneurs ont reçu leur identifiant fiscal commun au premier semestre 2019.

Poste Maroc est partenaire du service Watiqa pour la commande en ligne et la livraison à domicile des extraits d’actes de naissance. En 2015, le service a été ouvert aux natifs du Grand Casablanca. Quelles sont les autres régions couvertes depuis ?
Watiqa a été lancé en 2012 en partenariat avec le ministère de l’intérieur et celui de l’industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique. Ce service est le premier guichet électronique de demande des documents administratifs au Maroc. Il offre à tous les Marocains, qu’ils soient résidents au Maroc ou à l’étranger, la possibilité de recevoir à l’adresse de leur choix un extrait d’acte de naissance ou une copie intégrale d’acte de naissance. Aujourd’hui, Watiqa est généralisé à plus de 200 communes. Près de 10 000 citoyens ont pu bénéficier de ce service l’an passé, dont 42% sont des Marocains installés dans plus de 37 pays à l’étranger. Le Groupe Barid Al-Maghrib travaille aujourd’hui, en collaboration avec la DGCL et l’ADD, à généraliser Watiqa à l’ensemble des communes à l’horizon 2020.