Près de 1 million de compteurs électriques prépayés installés

Environ un cinquième des clients ONEE sont équipés en compteurs prépayés. Les foyers concernés sont principalement localisés en milieu rural. Le système présenterait des limites et l’ONEE envisage de l’améliorer.

L’Office national de l’électricité et de l’eau (ONEE) compte désormais près de 1 million de clients ayant adopté la formule du prépayé en matière d’électricité. Cela représente à peu près un cinquième de son portefeuille clients. 404 points de vente ont été installés pour permettre aux clients de cette formule de recharger leur compteur.

Ce système a été expérimenté pour la première fois dans la province d’Al Haouz en 2002. Il a ensuite été généralisé, notamment dans les foyers ruraux, qui bénéficiaient parallèlement du programme d’électrification rurale globale (PERG). Au début de 2007, 400 000 compteurs prépayés avaient pu être installés, et l’on prévoyait à l’époque d’atteindre 1,7 million d’unités en 2010. On est en 2014, et c’est pratiquement la moitié de cet objectif qui a été atteint, puisque le nombre exact de compteurs prépayés installés est de 910 000, selon les précisions fournies par l’ONEE. 

Au moment où cet objectif a été fixé, on ambitionnait d’introduire la formule du prépayé y compris dans les villes ; mais seulement, dans un premier temps, au profit de la clientèle MRE. Cela se comprend, car ce sont surtout les Marocains résidents à l’étranger qui, vivant onze mois sur douze à l’étranger, n’ont pas besoin d’un compteur conventionnel dont ils paient les frais fixes sans en tirer un quelconque avantage. Le prépayé leur convient donc parfaitement.

Migrer vers des compteurs intelligents

Mais apparemment, le système présente des limites, et cela expliquerait le ralentissement dans la pose des compteurs. «La formule du prépayé dans l’électricité n’est évidemment pas abandonnée, loin s’en faut. Mais le système a besoin d’être amélioré. En Europe, par exemple, on migre déjà vers des compteurs intelligents, mais cela suppose de mettre en place des systèmes d’informations très avancés», confie un responsable à l’ONEE.
Le système du prépaiement ne cesse en effet d’évoluer : on est passé des compteurs à pièces (de monnaie) installés au Royaume-Uni à la fin du XIXe siècle, à des compteurs rechargeables avec des cartes à puce et pouvant même être lus à distance.

Aujourd’hui, les compteurs électriques à prépaiement sont surtout développés, à très grande échelle, en Afrique du Sud, et dans de nombreux pays africains et asiatiques. Ils sont souvent considérés comme une possibilité offerte aux usagers modestes d’accéder à l’électricité suivant leurs besoins et leurs moyens,  et, en même temps, une manière de faire face à l’insolvabilité de certains clients.