Pour sa première participation, le Maroc fait forte impression à  la Semaine verte de Berlin

Il y a exposé ses produits du terroir dans un stand original sous forme de casbah. Une foule de visiteurs et des rencontres prometteuses avec des officiels et des investisseurs.

Il y avait foule ce 21 janvier  au pavillon 7a de Messe Berlin, le grand parc des expositions de la ville allemande qui accueillait la 76e édition de la Semaine verte internationale prévue pour durer 10 jours. Pour sa première participation à cet événement mondialement couru et qui attire 40 000 visiteurs par jour, le Maroc a mis les petits plats dans les grands. Un stand de 400 m2, sous forme de casbah aux couleurs ocres et, autre touche d’originalité, une thématique axée sur des produits du terroir. Alors que traditionnellement le Royaume expose dans des rencontres de ce type ses produits agroalimentaires (conserves, fruits, légumes, condiments), cette fois-ci on pouvait tour à tour humer dans les espaces réservés à 7 familles de produits, les senteurs d’huiles essentielles de romarin ou de thym ou encore s’émerveiller devant les innombrables usages que l’on peut faire du cactus, et qui sont méconnus de la plupart des Marocains. Filets confits de raquettes de cactus, huile de grains, savon, poudre cosmétique, confiture de figues de Barbarie, c’est fou ce que l’on peut faire avec un produit qui pousse de manière sauvage sur 44 000 ha dans le pays ! Il y avait, bien sûr, les inévitables safran de Taliouine, huile d’argan et produits cosmétiques dérivés, mais également du miel, des figues sèches, de l’huile d’olive et du fromage de chèvre. Si l’on ajoute à ce tableau la présence d’une troupe de Ahouach qui a animé le stand, l’inauguration officielle par le ministre de l’agriculture Aziz Akhannouch et son homologue allemand, Gerd Muller, et la préparation in situ d’un couscous et d’un méchoui que les deux officiels ont dégustés devant les caméras, on ne s’étonnera pas que la foule se soit empressée, qui pour jeter un œil curieux, qui pour goûter, sentir, s’informer. Une ambiance bon enfant qui a perduré bien au-delà du premier jour du salon.  

Du show comme il se doit… des affaires aussi

La Semaine verte était aussi l’occasion de faire des affaires et de s’impliquer dans les grands débats qui agitent le monde à propos de l’agriculture. C’est ainsi qu’en marge de l’inauguration s’est tenu un forum maroco-allemand au cours duquel les atouts du Royaume en matière d’agriculture et notamment le Plan Maroc vert ont été présentés à des investisseurs, de même que M. Akhannouch a pris part à un des panels du IIIe sommet international de Berlin des ministres de l’agriculture. Une rencontre où il a été notamment question de sécurité alimentaire et qui a connu, outre l’intervention du ministre marocain, celles d’Isle Aigner, ministre fédéral allemande, de Dacian Cilos, commissaire européen à l’agriculture et le très écouté Pascal Lamy, dg de l’organisation mondiale du commerce. En un mot, pour une première, le Royaume aura laissé une très bonne impression et semé les graines de futurs investissements européens dans le domaine de l’agriculture au Maroc.