Poste Maroc : une nouvelle banque avec un réseau de 1 726 agences

La Poste prépare activement son entrée dans le secteur bancaire.
En 2008, 120 nouvelles agences seront ouvertes.

Poste Maroc prépare activement sa transformation en établissement bancaire. Parallèlement au développement de ses métiers (courrier, messagerie et autres services financiers), elle met les bouchées doubles pour développer son réseau de distribution qui constituera un de ses grands atouts dans la nouvelle bataille qu’elle compte livrer.

C’est que, traditionnellement, le réseau des bureaux de poste est très dense et la future banque postale compte bien capitaliser sur cet avantage. Pour l’exercice en cours, le programme comprend en effet l’ouverture de 120 agences : 60 en milieu urbain et périurbain, 10 dans le monde rural et 50 spécialisées dans les opérations de change et de transfert de fonds.

Ces dernières, tout comme les agences mobiles destinées à renforcer la présence postale en milieu rural et dans les zones périurbaines, constituent la toute dernière innovation de Poste Maroc.

Déjà, en 2007, 41 nouvelles agences avaient été implantées dans différentes villes. «Par le passé, le rythme ne dépassait pas 20 ouvertures annuelles», fait remarquer un haut cadre de Poste Maroc. C’est dire que l’établissement a donné un bon coup d’accélérateur pour réaliser très rapidement un maillage serré du territoire.

Un réseau entièrement remis à neuf
En fait, la réorganisation et l’extension du réseau ont été amorcées il y a trois ans. Entre 2005 et 2006, une dizaine d’agences initialement rattachées aux directions régionales sont devenues autonomes.

En 2007, le réseau d’agences dites autonomes (propriété de Poste Maroc) comptait 712 points contre 695 en 2006 et 681 en 2005. Il faut y rajouter 173 agences rattachées aux directions régionales et surtout 841 agences postales rurales. En tout et pour tout, c’est là un réseau de 1 726 agences sur lequel pourra s’appuyer la future banque postale.

Auprès de Poste Maroc on assure que les agences nouvellement créées répondent à un cahier des charges rigoureux relatif à l’aménagement des points de vente et à la nouvelle identité visuelle. D’ailleurs, il est prévu un programme très large de rénovation et de mise à niveau de tout le réseau pour coller aux nouvelles normes.

A l’évidence, Poste Maroc fait montre d’un gros appétit. Mais, au-delà de ses propres préoccupations de rentabilité, sa capillarité fera certainement progresser le taux de bancarisation au Maroc.

A signaler, toutefois, que l’activité de la banque sera entièrement filialisée par Poste Maroc et que l’agrément censé lui être délivré par les autorités monétaires est toujours dans le circuit.