Plus de temps pour conclure un accord final

Sound Energy et l’ONEE ont jusqu’à fin mars 2020 pour conclure un accord de vente de gaz (AVG) final. Un amendement du protocole d’accord signé en octobre sera conclu pour poursuivre les négociations.

Sound Energy vient d’annoncer une modification en cours du protocole d’entente signé avec l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) en octobre dernier. L’objectif de cet amendement est de prolonger la période de négociations jusqu’au 31 mars 2020, pour sceller finalement l’accord de vente de gaz. En effet, suite à une entente de principe déjà conclue, «les deux parties ont ainsi l’intention de conclure ledit amendement dès que possible», nous informe le groupe spécialisé en exploration gazière. En amont, dans le cadre des négociations relatives à la concession de Tendrara, Sound Energy avait annoncé le 30 octobre dernier qu’elle avait conclu un protocole d’entente contraignant avec l’ONEE, au nom de ses partenaires, dont l’Office national des hydrocarbures et des mines du Maroc (ONHYM). En vertu de ce protocole d’entente, les parties ont convenu de poursuivre les négociations en vue de conclure un accord de vente de gaz contraignant avant la fin de l’année civile 2019, en incorporant des termes clés sur lesquels les deux partenaires se sont mis d’accord. Chose qui devra ainsi être réalisée avant la fin du premier trimestre 2020.

0,5 milliard de mètres cubes la première année

L’ONEE avait signé un protocole d’accord avec la société Sound Energy Morroco East Limited. Le but de cet accord est l’approvisionnement des centrales électriques de l’office en gaz naturel, extrait du site de Tendrara. Les centrales de gaz naturel citées pourront ainsi fonctionner le plus possible en régime de pointe. Même avec cette nouvelle configuration de production, la contribution de ces centrales dans la couverture de la demande nationale en énergie électrique baissera tout de même de 14%, à fin 2018, à moins de 3% d’ici l’an 2030. Pour rappel, les quantités de gaz achetées à Sound Energy seront destinées, sur une période de 10 ans, à approvisionner les centrales électriques de Tahaddart 380 MW (région de Tanger) et d’Aîn Béni Mathar 450 MW (région de l’Oriental). Au cours de la première année, après l’entrée de l’accord, environ 0,5 milliard de mètres cubes seront ainsi livrés. S’agissant du tarif de vente de l’électricité, il est fixé par l’Etat et n’est pas soumis à une indexation sur les prix d’achat des combustibles.

Lire aussi :  Sound Energy multiplie les annonces