Pluie d’investissements dans l’hôtellerie

Huit projets d’un coût total de 31 milliards de DH étudiés par le comité technique de préparation et de suivi des investissements
Groupe Palmeraie, Douja promotion, Onapar…, les grands opérateurs locaux de plus en plus offensifs.

En matière d’investissement, le secteur touristique est en train de battre des records. Rien que pour sa réunion du 25 juillet, le comité technique de préparation et de suivi des investissements a eu à étudier 8 dossiers d’un montant global de 31 milliards de DH. Le plus gros projet émane du groupe Palmeraie Développement. Il s’agit d’un investissement de 11,2 milliards de DH dans un complexe hôtelier et résidentiel avec parc d’attractions, dans la municipalité d’El Aghouatim, à 15 km de la ville ocre.

La partie touristique, qui comprend 4 hôtels, deux appart- hôtels, un palais des congrès et différents équipements de loisirs, coûtera 5,1 milliards de DH, montant dans lequel est inclus un budget de 35 millions pour un centre de chirurgie esthétique. La partie résidentielle d’un total de 9 000 unités (villas de standing, riads et autres) reviendra à 6,1 milliards. Un autre projet d’un montant de 1,7 milliard de DH a aussi été déposé par le même opérateur. Il sera réalisé au sud de Safi au lieu dit Souiriya Qdima. Marina et base nautique, deux hôtels 4 étoiles et deux golfs de 9 trous y sont programmés, sans compter 420 résidences touristiques et des lieux d’animation. La partie résidentielle est composée de 126 villas et 441 appartements.

Douja Promotion groupe Addoha n’est pas en reste dans ce secteur touristique qu’il attaque avec une grande agressivité. Il a prévu d’investir 4,7 milliards dans différents projets à Marrakech, entre autres un hôtel de charme, un hôtel-golf 5 étoiles, un centre d’affaires, un mall et des logements de standing.

Plus de 10 000 emplois prévus
Visiblement, la capitale touristique du pays n’a plus l’exclusivité des gros projets. Le site de Souiriya Qdima en accueillera un second porté par la société espagnole Urbagolf qui s’engage à investir 3,7 milliards de DH pour réaliser hôtels, golfs et logements de standing sur un terrain de 300 ha. Dans la province d’El Jadida, commune de Mharza-Essahel, la société marocaine Kounzi misera 3 milliards de DH dans une station balnéaire baptisée Golden Bay. Mille lits seront proposés dans la partie touristique et 1 483 unités de logement dans la partie résidentielle. A Sidi Rahal, province de Settat, le groupe Espagnol Mahersol a présenté un investissement de 2,9 milliards pour construire hôtels, golf et logements.

Benslimane est aussi bien servie grâce à Onapar, filiale du groupe Ona, qui y aménagera un complexe touristique et résidentiel d’un coût prévisionnel de 2,4 milliards de DH. Ce chantier comprenant une marina, des hôtels sur golf, un club nautique et des structures commerciales et de loisirs, sera ouvert sur un site mitoyen au Bahia Golf Beach initié par le même opérateur. Dans la même province, entre Bouznika et Casablanca, une société marocaine, Le Plateau Mansouria Sarl, prévoit également des hôtels et des équipements de loisirs. Au moins 10 000 emplois devraient être créés grâce à ces différents projets.