Plan de relance de Tamesna : état des lieux

Sur une vingtaine de projets d’infrastructures devant être lancés dès 2013, une dizaine a été effectivement mise sur les rails. Hôpital local, pôle technologique, centre de conférence, complexe culturel, parc central, entretien…, le point sur les différents chantiers.

Le plan de relance de Tamesna démarre lentement mais sûrement. Sur la vingtaine de projets inscrits au programme de cinq ans destiné à résorber le déficit en équipements de cette ville nouvelle de la périphérie de Rabat, dix sont en cours de réalisation ou d’études. Selon les éléments obtenus auprès du comité de suivi du plan de relance, la construction d’un hôpital local devrait démarrer au cours de cette année. Une convention spécifique au projet est en cours de signature avec le ministère de la santé. Les architectes et les bureaux d’études et de contrôle chargés de cette infrastructure de 43 MDH ont déjà été désignés. Les travaux devraient être achevés au plus tard en 2017.    

Vient ensuite le pôle technologique intégrant une cité de l’innovation réalisé par le ministère de l’enseignement supérieur, aux environs de la future zone industrielle de Tamesna, qui devrait être lancé dans les prochains jours, avec un retard de quelques mois par rapport au calendrier initial. Le choix de l’architecte de cette structure qui proposera des formations en licence professionnelle (textile, gestion…) sera bientôt fait. Les travaux pourront donc être lancés dès ce mois de mars, garantit-on auprès de l’université de Mohammed V, Agdal- Rabat, responsable de cette infrastructure de 150 MDH qui devrait être terminée en 2016.

Au registre des équipements culturels, le projet d’un centre d’accueil et de conférence initié par le ministère des habous est en bonne voie. Le dossier d’autorisation est déposé auprès des instances compétentes. En attendant, le foncier est apuré et les travaux de voirie et d’assainissement ont déjà démarré. L’investissement prévisionnel est de 60 MDH. Au rythme actuel du chantier, le centre devrait être achevé fin 2014.

En revanche, le complexe culturel, également programmé dans le plan de relance, connaît un retard au démarrage. Cette infrastructure réalisée conjointement par les ministères de la culture et de l’habitat, qui ont apporté des contributions respectives de 5 MDH et 12,1 MDH, en est encore à la signature de la convention. Le chantier devrait théoriquement être réceptionné en 2015.

Sur le plan des équipements de loisirs, la réalisation d’un ensemble de terrains de sport d’un coût de 8,5 MDH, répartis entre Al Omranne et le ministère de la jeunesse et des sports, est bien avancée. Les études sont approuvées et le premier coup de pioche devrait être donné ce mois-ci. L’achèvement est prévu pour 2015.

L’aménagement du parc central et la plantation d’arbres sont en cours

A noter également l’aménagement du parc central de la ville nouvelle par Al Omrane est en bonne voie. Il devrait être terminé dans le courant de l’année. La plantation des arbres est aussi en cours. Ces deux marchés, adjugés en janvier dernier par voie d’appel d’offres, ont jusqu’à présent mobilisé 14 MDH sur une enveloppe totale de 25 MDH.

Outre ces infrastructures, le plan de relance englobe des projets qui contribueront à l’embellissement de la ville nouvelle. Ainsi, un programme d’aménagement paysager porté par la holding publique et la commune est en train d’être exécuté. Quelque 6 MDH sur une enveloppe totale de 50,25 MDH ont été engagés à ce jour. D’autres travaux d’aménagement paysager sont encore prévus à l’horizon 2017.

Autre volet de la mise à niveau urbaine, l’entretien de Tamesna a été confié à la société Ozone pour une période de 3 ans à compter de mai 2013. L’engagement de la commune de Sidi Yahya de Zaër sur ce plan est toujours en cours de validation. Un budget de 42,50 MDH pour la période 2013-2017, dont 31 MDH pris en charge par Al Omrane, est arrêté.

Vient enfin l’aménagement des axes routiers structurants. Les travaux de voirie et d’assainissement ont déjà démarré. Une somme de 10 MDH sur 59,30 MDH est déjà mobilisée.
Hormis tous ces travaux prévus dans le cadre du plan de relance, deux projets supplémentaires sont à signaler. Le premier consiste en la réalisation d’un marché ambulant dont le plan est approuvé et le démarrage des travaux prévu en avril prochain. Le second consiste en la réalisation d’un centre de secours dont les travaux ont commencé fin 2013.