Philips veut améliorer la vie de 3 milliards de personnes d’ici 2025

Le groupe sera scindé en deux structures, l’une pour les solutions de santé et l’autre pour l’éclairage. Plusieurs innovations dévoilées lors de la Philips Innovation Experience 2014 tenue à  Eindhoven.

Le géant néerlandais de l’électronique voit grand. Sa nouvelle feuille de route pour les dix prochaines années vise à «améliorer la vie de 3 milliards de personnes», que ce soit à travers les technologies de santé ou les solutions d’éclairage. Tel est l’ambitieux objectif annoncé par Frans Van Houten, PDG du groupe (photo), lors de la Philips Innovation Experience 2014 organisée le 30 septembre à Eindhoven.
Pour se donner les moyens de mener à bien cette nouvelle stratégie, Philips a d’abord décidé de revoir son organisation. En effet, comme annoncé quelques jours avant la tenue de la Philips Innovation Experience, le groupe sera scindé en deux structures. La première sera spécialisée dans les technologies de santé, la seconde dans les solutions d’éclairage. «L’objectif à travers cette scission est de positionner le groupe en tant que leader dans ces deux domaines d’activité, et ce, sur le long terme. L’opération permettra aux deux structures d’innover mieux et plus vite pour répondre aux besoins de leurs clients», a expliqué le PDG de Philips. L’idée est de favoriser un développement cohérent dans chacune des deux nouvelles entreprises, en offrant des solutions qui répondent à la fois aux besoins des particuliers et à ceux des professionnels et des gouvernements. Cela dit, cette méga restructuration se fera progressivement. «Elle durera environ 18 mois», a déclaré M. Frans.

L’objectif d’améliorer la vie de 3 milliards de personnes à l’horizon 2025 a été fixé en tenant compte des grandes tendances de la population mondiale et de l’évolution de ses besoins. Selon le groupe, 2 milliards de personnes souffrent aujourd’hui de la faim et la durée de vie d’une grande partie de la population mondiale se situe encore à un niveau très bas à cause du manque d’hygiène, d’eau et d’offre de soins. La population mondiale atteindra 9 milliards en 2050, ce qui signifie une plus forte demande pour la nourriture, l’eau et l’énergie. «L’urbanisation galopante signifie plus de grandes villes avec souvent plus de 20 millions de personnes dans le besoin d’un environnement sûr, sain et inspirant», précise le PDG du groupe. Et le vieillissement des sociétés et l’augmentation des maladies chroniques signifient des coûts de soins de santé en constante augmentation.

23 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2013

Face à ce constat, Philips veut donner un coup d’accélérateur à l’innovation. Dans le domaine de l’éclairage, elle veut par exemple doter les villes et les ménages de solutions économes en énergie, intelligentes et efficaces. Pour ce qui est de la santé, l’idée est de répondre aux besoins des citoyens à toutes les étapes, de l’hygiène de vie et la prévention au traitement clinique, en passant par le diagnostic et les soins à domicile. Lors de la Philips Innovation Experience, le groupe a donné un avant-goût de ce que seront les solutions de demain, en dévoilant plusieurs technologies récemment développées.
Exemple : le purificateur d’air intelligent Philips fournit des données en temps réel sur la qualité de l’air à l’intérieur de la maison. Il mesure en permanence la qualité et vous alerte quand celle-ci atteint des niveaux dangereux. Il le fait via une application mobile qui vous permet également de le contrôler à distance. Cette innovation aide les personnes souffrant d’allergies et de problèmes respiratoires, et les familles qui vivent dans les villes polluées.
Autre exemple, le groupe a lancé en septembre deux solutions sans médicaments pour les personnes souffrant de douleur persistante. Les deux sont reliées à une application mobile pour les aider à suivre, comprendre et gérer plus efficacement leur douleur.
Dans l’éclairage, Philips a par exemple accompagné le gouvernement d’Aruba aux Caraïbes pour permettre à l’île de fonctionner à 100% à partir d’énergie durable d’ici 2020. Pour ce faire, le groupe a cartographié le service d’éclairage de l’ensemble de l’île et a conçu des solutions LED pour les bâtiments publics et l’éclairage extérieur. Aruba s’attend à réaliser des économies d’énergie allant jusqu’à 80% et une réduction des émissions de CO2 atteignant 4 000 tonnes par an.
Rappelons que Philips a réalisé en 2013 un chiffre d’affaires mondial de 23,3 milliards d’euros. Il emploie environ 113 000 personnes et est présent dans plus de 100 pays.