Permis de conduire : le délai d’obtention du certificat médical d’aptitude réduit grà¢ce aux médecins privés

Les médecins privés reçoivent entre 30 et 40 personnes par jour, les centres publics n’en traitent pas plus de 100. La consultation est facturée à  150 DH dans le privé contre 120 DH dans les centres publics.

La décision prise en avril dernier par les ministères de la santé et du transport autorisant les médecins du privé à délivrer le certificat médical d’aptitude à la conduite de véhicules à moteur (nouveaux permis et remplacement des anciens) était judicieuse. Le constat est fait par les professionnels des auto-écoles qui notent que, depuis l’entrée en vigueur de cette mesure, la constitution des dossiers se fait plus rapidement.
D’après les statistiques communiquées, les médecins privés, généralistes et ophtalmologues, reçoivent trente à quarante personnes par jour. Alors que les centres de diagnostic publics traitent une centaine de dossiers quotidiennement. L’objectif visé de désengorger les centres publics -un seul dans chaque ville- est ainsi atteint.
Les médecins intéressés peuvent déposer une demande d’autorisation auprès des délégations régionales du ministère de la santé dont ils relèvent. Le nombre des médecins autorisés n’est pas communiqué, mais pour la seule ville de Rabat, on en compte 30.

Des recettes supplémentaires pour les petits cabinets et les médecins nouvellement installés

Les listes des médecins privés autorisés, et que les citoyens peuvent librement choisir, sont affichées dans les services provinciaux du ministère de la santé (les centres d’examens médicaux pour le permis de conduire) et du ministère du transport (les centres d’immatriculation). L’honoraire est fixé à 150 DH au lieu de 120 DH dans les centres publics.
Cette ouverture permet aux médecins, surtout les petits cabinets et les nouvellement installés, d’assurer des recettes supplémentaires.
Deuxièmement, la consultation dans le privé permet aux citoyens de réaliser un gain de temps considérable. Il est à noter que pour passer la visite médicale dans les centres publics de Rabat et Casablanca, il faut s’y rendre dès cinq heures du matin pour faire partie du quota journalier de 100 consultations, alors que dans le privé la plage horaire pour la prise de rendez-vous est plutôt large.