Pêche : nette hausse des débarquements à  fin juillet

L’amélioration se confirme.

Sur les sept premiers mois de 2010, la tendance de l’augmentation des débarquements se confirme, mais l’amélioration des recettes est moins conséquente. Toutes espèces confondues, le volume est en hausse de 16%, à 582 000 tonnes, tandis que la valeur s’est appréciée de 4% seulement, à 2,56 milliards de DH. D’après les statistiques de l’Office national des pêches, les débarquements de poisson pélagique portent sur 507 410 tonnes, en hausse de 18% d’une période à l’autre, et ont rapporté 1,1 milliard de DH soit 16% de plus. Par contre, les quantités de poissons blancs de même que la valeur sont en recul de 2 et 4%, à 45 495 tonnes et 685 MDH. Les céphalopodes sont sur la même tendance. Le volume est tombé de 23 228 tonnes à 18 782, et les recettes de 678,2 MDH à 634,64 millions, soit 19% et 6% en moins. Pour les crustacés, la lourde chute des captures (17%) a entraîné une légère hausse du prix. La valeur totale est arrêtée à 133,24 MDH au lieu de 127,93 millions, soit une amélioration de 4%.
Par type d’utilisation, 37% de la production sont allées à la consommation, en hausse de 5%. Les conserveries ont absorbé 109 074 tonnes contre seulement 59 166 tonnes une année plus tôt. Ces industries qui se plaignent souvent des problèmes d’approvisionnement ont ainsi bien profité de la nette amélioration des captures de sardines. L’industrie de la farine et huile de poisson a acheté 132 809 tonnes, en hausse de 29%. A l’opposé, la consommation de la congélation a fléchi de 5%, à 118 081 tonnes.