Payer Maroc Telecom et Lydec par Internet sera possible dès la fin de l’année

Les deux entreprises lancent le service d’ici fin 2008
Une vingtaine de sites Internet marchands sont homologués
8 000 transactions enregistrées en 10 mois pour un chiffre d’affaires de 25 MDH.

Deux grandes entreprises, Maroc Telecom et Lydec, vont lancer leur site Internet marchand d’ici à la fin de l’année. «Ces deux secteurs que sont les télécommunications et l’eau-électricité auront sans doute un effet de locomotive pour l’usage généralisé du paiement par carte bancaire sur des sites marchands», se réjouit Rachida Benabdallah, DG du Centre monétique interbancaire (CMI).
Il faut dire que le commerce électronique a de quoi intéresser les entreprises.

Il permet d’encaisser ses factures de manière directe ; on évite ainsi des retards ou des incidents de paiement et, par conséquent, on sécurise sa trésorerie. De plus, le système offre l’avantage indiscutable d’assurer une couverture globale du territoire sans avoir à installer une agence dans chaque zone géographique, d’où des économies en terme d’investissement.

Une cinquantaine de sites marchands en ligne d’ici fin 2009
Malgré tout, le succès du commerce en ligne se fait attendre pour le moment. Le CMI et Maroc Télécommerce tablaient sur une cinquantaine de sites à la fin de l’année. Rachida Benabdallah reporte l’échéance à la fin 2009.

«Nous comptons actuellement une vingtaine de sites opérationnels homologués», explique-t-elle. Seule une quinzaine est référencée sur le site de Maroc Télécommerce, on peut donc supposer qu’une demi-douzaine de sites est en cours de conception. Ces sites sont surtout répertoriés dans le secteur du tourisme (agences de voyages, location de voitures, réservation d’hôtels et vente de billets d’avions RAM).

On relève également des enseignes de matériel informatique, d’électroménager ou encore de produits traditionnels marocains. En 10 mois, 8 000 transactions ont été enregistrées via ce canal pour un chiffre d’affaires de 25 MDH. «C’est relativement bas, mais il faut aussi rapporter cette faiblesse au récent démarrage de la vente directe en ligne et au nombre encore réduit de sites marchands opérationnels», explique la directrice du CMI, qui table sur une progression très importante lorsque les sites marchands actuellement en cours de création seront opérationnels.

Lydec et Maroc Telecom sont restés injoignables à ce sujet, mais on présume que les clients qui ont déjà recours au paiement de leurs factures via les guichets automatiques bancaires seront les utilisateurs les plus probables pour ce mode de paiement.