Paiement par cartes : le CMI table sur une croissance de 24,5% cette année

Le montant des paiements chez les commerçants physiques et virtuels devrait atteindre 23 milliards de DH. La croissance sera générée principalement par les cartes marocaines. Le CMI table sur un réseau d’acceptants de 25 000 points de vente actifs d’ici la fin de l’année.

A l’image des dernières années, l’activité monétique a clôturé l’exercice 2013 avec des indicateurs en nette progression. Et 2014 ne fera probablement pas exception à la règle. Le Centre monétique interbancaire (CMI) est en tout cas très optimiste pour l’année qui vient de commencer, comme en témoignent ses perspectives 2014 qu’il détaille dans un document interne parvenu à La Vie éco. Dans ce document, le CMI table sur une progression de 24,5% du montant global des paiements réalisés par cartes marocaines et étrangères chez les commerçants et sur les sites de e-commerce, à 23 milliards de DH. En 2013, ce chiffre d’affaires avait augmenté de 16,5%, à 18,5 milliards de DH.
Mais, si en 2013 ce sont les cartes étrangères qui ont le plus progressé avec +19,9% contre +14,2% pour les cartes marocaines, en 2014 la tendance devrait s’inverser sensiblement. C’est en effet du côté des cartes marocaines que l’évolution sera la plus importante puisqu’elles pourraient améliorer le montant des opérations réalisées de 29,8% par rapport à 2013 pour atteindre 14,1 milliards de DH. Les cartes étrangères, elles, continueront bien évidemment d’évoluer à la hausse avec 16,9% de plus qu’en 2013, soit un chiffre d’affaires potentiel en 2014 de 8,8 MMDH. Si les prévisions du CMI se vérifient en fin d’année, les cartes marocaines pèseront alors pour 61% du montant des paiements effectués chez les commerçants, physiques ou virtuels, et les cartes étrangères assureront les 39% restants. Cette nouvelle répartition, contre respectivement 60% et 40% à fin 2013, confirmerait la tendance selon laquelle les cartes marocaines pèsent de plus en plus dans le montant des paiements totaux réalisés par cartes bancaires.

Petite croissance prévue pour les paiements en ligne

Au final, la grande surprise que révèle le CMI dans ce document est à chercher dans le chapitre des prévisions pour l’activité du e-commerce. Pour la première fois depuis la création des premiers sites marchands marocains, la croissance du e-commerce en 2014 pourrait bien se tasser. Globalement, le volume réalisé par les paiements sur la Toile marocaine s’établirait, à fin 2014, autour de 1,4 milliard de DH contre 1,36 milliard en 2013. Contrairement donc aux années précédentes, la croissance du e-commerce en 2014, bien que positive, sera très modérée avec une progression de 2,5%, contre par exemple +36,1% entre 2013 et 2012. En y regardant de plus près, le CMI prévoit une chute notable des paiements réalisés par cartes étrangères sur les sites marocains. Ceux-ci devraient en effet enregistrer une importante diminution de 65% pour ne plus peser que 160 MDH contre 457 MDH à fin 2013.
Les paiements en ligne réalisés par cartes marocaines continueront en revanche d’évoluer favorablement. Le CMI prévoit ainsi une croissance de 36,3% de ces opérations pour un chiffre d’affaires de 1,241 milliard de DH. Dans un tel contexte, le CMI envisage de déployer une action commerciale très volontariste. Il table ainsi sur un réseau d’acceptants de 25000 points de vente actifs, soit 30,1% de plus qu’en 2013 qui s’est achevée sur 19 223 points de vente actifs. Pour y parvenir, les commerciaux du CMI devront négocier 10 000 nouveaux contrats d’ici la fin de l’année.