Orlando, le monospace version Chevrolet

Le constructeur élargit sa gamme.

Non content de s’être imposé en alternative bon marché sur les segments des petites urbaines (Spark, Aveo), des berlines (Cruze) et même des SUV (Captiva), la marque au bowtie entend désormais élargir sa gamme aux monospaces compacts, engouement des foules oblige. Ainsi en est-il du monospace Orlando qui, pour se distinguer des canons du segment, exhibe un physique musculeux privilégiant aux formes arrondies les arêtes abruptes et les larges surfaces rectangulaires. Ce look, à mi-chemin entre le SUV et le Truck d’outre-Atlantique, amplifie à l’extrême les côtes déjà généreuses du modèle (4,65 x 1,87 x 1,63 m). Ajoutez à cela une ceinture de caisse outrageusement haute et vous obtenez un monospace viril qui ne passera pas inaperçu en ville.  A l’intérieur, les matériaux choisis offrent une belle qualité perçue et un assemblage rigoureux avec un aspect pratique très présent grâce aux multiples vide-poches et de bonnes astuces, comme un miroir permettant de surveiller les enfants à l’arrière ou encore un rangement secret caché derrière la console centrale pour y loger les objets précieux (iPod, etc.). Côté motorisation, l’Orlando est disponible en essence 2.0 L en deux finitions : la LS commercialisée à 269 900 DH et la LS + vendue à 289 900 DH. Qui plus est, l’équipement n’a rien de ridicule à ce prix-là avec autoradio CD USB MP3, rétroviseurs électriques, régulateur de vitesse, allumage automatique des feux, ordinateur de bord, 7 places, clim’ automatique, 6 airbags, ESP et radars de recul.