Opération Transit 2016 : pas de flambée des prix pour l’instant

Pour l’instant, les compagnies appliquent des tarifs identiques. L’important flux de passagers attendu dès la fin du mois de juillet, surtout dans le sens Espagne-Maroc pourrait entraîner une hausse.

Les prix de la traversée maritime 2016 entre le Maroc et l’Espagne sont restés stables durant ces derniers mois. C’est ce qu’assurent les professionnels du secteur. Les principales compagnies de transport maritime évoluant sur ces lignes se sont concentrées, principalement, sur les lignes à fort trafic, à savoir Tanger Med-Algesiras ou encore Tanger ville-Tarifa. A titre d’exemple, pour la traversée aller-retour Tanger-Med Algésiras de 2 adultes et une voiture, les tarifs des 3 compagnies maritimes, à savoir la nouvelle venue AML (Africa Morocco Link), Intershipping et FRS sont approximativement les mêmes. Ils sont respectivement de 2520 DH, 2540 DH et 2360 DH. «On remarque une stabilisation des tarifs depuis déjà 3 ans», déclare Rachid Chrigui, DG et gérant d’Intershipping, société de transport maritime. Selon la gérante d’une agence touristique basée à Tanger, les prix ont considérablement baissé par rapport à l’année dernière. «Cette année, les prix sont raisonnables», confirme-t-elle. D’après les professionnels, c’est du côté des arrivées de l’Espagne vers le Maroc que la pression sur la demande se fait le plus sentir. «Auparavant, les points de vente situés en Espagne pratiquaient des tarifs élevés. Dorénavant avec la diversification des canaux de distribution, en l’occurrence l’achat en ligne, les call centers, les guichets des agences maritimes basées aux ports de Tanger ville, Tanger Med, Algesiras et Tarifa, il est plus difficile d’être arnaqué. Aujourd’hui, la plupart des MRE achètent directement dans les ports. Certains recourent à l’achat en ligne», déclare Rachid Chrigui. Des compagnies telles FRS vendent des tickets de traversée valables un an. Du coup, les voyageurs les plus organisés arrivent à obtenir les meilleurs prix. En effet, les différentes compagnies maritimes ont privilégié le développement de canaux de distribution efficaces et diversifiés. FRS a un réseau de billetterie de plus de 300 agences au Maroc et plus de 1 000 à travers le monde. Un mois après son entrée en service, Africa Morocco Link est en revanche moins bien représentée. En attendant d’ouvrir l’accès à son système, ses billets sont commercialisés par Agecomar, une agence maritime basée à Tanger. En Europe, cette compagnie est représentée par Euromer. Mais déjà, il semble que la concurrence est rude entre les différentes compagnies, les étrangères telles Baleria, Acciona, FRS et les nationales que sont Intershipping et AML. Par conséquent, le client a l’embarras du choix et les prix auront moins tendance à flamber. Néanmoins, les professionnels s’attendent à une hausse durant la période de pic qui va de fin juillet aux premiers jours d’août.

Des lignes prisées pour leurs avantages qualitatifs

Mais outre le prix, les agences mettent en avant les atouts des lignes proposées en termes de rapidité, de facilités et de service à bord à une clientèle pressée d’arriver et une autre qui considère la traversée comme un vrai voyage. D’après Rachid Chrigui, la ligne Tanger-Tarifa est destinée aux passagers ayant hâte d’arriver. Elle est desservie par des fast ferry. Un agent de tourisme partage le même avis. «Pour les plus pressés, il  est préférable de voyager par le biais de la ligne Tarifa-Tanger, ville caractérisée par la présence de petits ports où l’on ne retrouve pas énormément d’embouteillage. Tanger Med-Algesiras est une ligne très prisée certes mais aussi très bondée», déclare un agent de tourisme. «On y retrouve les grands navires équipés de services à bord et de boutiques. Ce sont deux produits complètement différents. Ils ont chacun leur propre clientèle», souligne le DG d’Intershipping. AML surfe sur cette tendance. Avec son premier navire récemment aménagé qui lie Tanger Med à Algésiras, elle espère se distinguer par une qualité de service «irréprochable», et une restauration halal.

Dans un marché de 4 millions de passagers, un million de voitures et 260 000 unités de fret, la demande n’est pas près de faiblir surtout en période estivale. Selon l’agence de presse espagnole EFE, 422 456 personnes ont traversé le détroit de Gibraltar vers le Maroc depuis le début de l’année jusqu’à mi-juillet. Ce chiffre est en hausse de 16,8% par rapport à l’année dernière. Ce qui dénote du trend positif des arrivées et par conséquent le potentiel d’affaires des compagnies maritimes nationales et étrangères.