Ona injecte des sous dans son université

Cette entité avait vocation à  jouer un rôle prépondérant au niveau des ressources humaines du groupe, comme vecteur d’adhésion, de séduction et de rétention des talents.

Le groupe Ona vole à la rescousse financière de son Université qui, au bout de quatre ans d’existence, a cumulé des pertes importantes.

En effet, La Vie éco a appris que l’Université Ona SA vient de réaliser  une restructuration financière de son haut de bilan incarnée par un coup d’accordéon ayant nécessité une injection de fonds de 11,6 MDH.

Ainsi, le capital de cette structure, qui a pour vocation d’assurer une formation de qualité aux salariés et dirigeants du premier groupe privé marocain, a été hissé dans un premier temps à 13,02 MDH avant qu’une réduction de capital par apurement des pertes antérieures ne le ramène à 2,4 MDH.

Il faut dire aussi que si le modèle économique n’a pas encore été optimisé, Université ONA a une valeur instrumentale comme l’avait précisé à la presse en 2008 sa directrice générale, Abla Benaddellah, en affirmant que cette entité avait «vocation à jouer un rôle prépondérant au niveau des ressources humaines du groupe, comme vecteur d’adhésion, de séduction et de rétention des talents». La recapitalisation peut donc être assimilée à des charges de formation pour le groupe.