Offshoring : le groupe Aixor crée un call-center

Une présence en Tunisie, au Maroc, aux Emirats Arabes Unis et au Sénégal.

Le groupe Aixor appartenant à Jean-Luc Martinet, l’ex-président de la Chambre française de commerce et d’industrie du Maroc, étoffe son portefeuille d’activité en se lançant dans les métiers de l’offshoring. Cet holding multi-métiers qui brasse un chiffre d’affaires cumulé de près de 600 MDH et emploie plus de 800 salariés, vient de créer un call-center à Casablanca en partenariat avec le groupe AfricaTIC que contrôle le Franco-tunisien Hedi Belazi.  Du nom de Webex, cette co-entreprise vise à opérer principalement en off-shore pour le compte des clients européens en capitalisant sur le réseau des deux actionnaires et les synergies avec les entités apparentées à chacun d’entre eux.  Il est à rappeler que le groupe Aixor est présent dans des secteurs multiples tels la distribution de produits chimiques et de manutention (Multicolles, Chimiprint, Luxus Paper, Kedex, Exkym, Proxam et Forges de Bazas), l’immobilier (Resort «Alhambra de Benslimane», parc logistique automobile loué au logisticien Gefco…), l’industrie avec Exfil et l’imprimerie avec JMC.
Quant à AfricaTIC, dont la société de tête est basée à Mauritius, ce groupe opère dans les nouvelles technologiques notamment le web design, l’hébergement de site et d’applications ou encore la formation supérieure en NTIC et compte une présence en Tunisie, au Maroc, aux Emirats Arabes Unis et au Sénégal.