Objectifs du Millénaire : le Maroc toujours en retard en matière de santé

Le taux de pauvreté est passé de 55,7% en 1960 à  9% en 2007
Des progrès considérables dans l’éducation.
Mortalité infantile, mortalité maternelle…, les indicateurs de santé sont toujours mauvais.

Le troisième rapport sur les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), élaboré par le Haut commissariat au plan (HCP), vient d’être rendu public. Il dresse le bilan de ce qui a été réalisé parmi les huit objectifs du millénaire (voir encadré), convenus avec les Nations Unies, et donne sa prévision quant aux possibilités d’atteindre la totalité de ces objectifs d’ici 2015.
Comme le rappelle Ahmed Lahlimi, «le Maroc a hérité d’un lourd passif historique tant au plan économique qu’au plan du développement humain». Et cependant, avec un budget consacré au social à hauteur de 55 % et une amélioration de la croissance économique, avec une moyenne de 4,2 % depuis 1998 et de 4,6 % depuis 2004, des progrès significatifs ont été accomplis en matière de développement humain.

Encore 7 ans pour atteindre les objectifs
Ainsi, le taux de pauvreté, considéré par les spécialistes comme l’indicateur synthétique «le plus pertinent» en matière de développement humain, a considérablement baissé : 55,7% en 1960, 21% en 1985, 16,3% en 1999, 14,2% en 2004 et 9% en 2007. A considérer certaines cibles assignées à cet objectif de réduction de la pauvreté et de la faim, on constate que le Maroc, dans certains cas, a tout simplement dépassé les valeurs fixées par les Nations Unies. Exemple : la proportion de la population disposant de moins de 1 dollar par jour en parité de pouvoir d’achat (PPA) est fixée à 1,75% en 2015 ; elle n’est que de 0,6% au Maroc depuis 2007.
D’autres indicateurs fixés par les Nations Unies, et qui doivent être atteints en 2015, sont également déjà largement atteints, comme la proportion de la population disposant de moins de 2 dollars par jour en PPA, ou encore les taux de pauvreté absolue et relative. Dans le domaine de l’éducation, des progrès considérables ont été accomplis, et, en 2007 déjà, le niveau de réalisation des valeurs fixées pour les OMD approchait l’objectif final pour certaines cibles comme la scolarisation dans le primaire des enfants de 6 -11 ans. Ce qui laisse penser que les objectifs, en ce domaine en tout cas, pourraient parfaitement être atteints d’ici 2015. Dans le domaine de la santé, en revanche, il reste beaucoup à faire, en particulier pour la réduction du taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans, du taux de mortalité infantile et du taux de mortalité néonatale. Idem pour le taux de mortalité maternelle où, en dépit des efforts accomplis, beaucoup reste à faire. Il reste encore 7 ans d’ici 2015, c’est à la fois beaucoup et peu…