Nouvelles versions pour «Kounouz Biladi»

Trois opérations promotionnelles en 2007, en direction du touriste national.
L’opération «Désert» est déjà lancée
et se poursuivra jusqu’au 28 février.

D’ajustement en rectification, on finira peut-être par trouver la bonne recette pour organiser au sein du circuit formel le tourisme intérieur. On le sait, la sauce ne prend pas malgré les efforts du ministère du tourisme pour élaborer une stratégie de développement du tourisme intérieur, stratégie qui s’appuie d’une part sur la création de 8 zones d’aménagement d’infrastructures touristiques adaptées à  la demande nationale et, d’autre part, sur l’implication des professionnels nationaux du voyage à  ce créneau très sollicité en temps de crise.

Ainsi, le 16 janvier fut déclinée une nouvelle offre pour les nationaux accompagnée de la signature de contrats dits de co-marketing entre l’ONMT (Office national marocain du tourisme) et les trois agences de voyages sélectionnées suite à  l’appel d’offres lancé en mai 2005 et suivi de longues et laborieuses négociations avec les trois agences, en l’occurrence Atlas voyages, Holidays services et le groupe Rahal. Ce partenariat permettra l’exécution, courant 2007, de trois opérations ciblées, selon un calendrier mis en place, nous dit-on, «en fonction des vacances scolaires et des jours fériés».

La première opération, «Désert», se déroule actuellement, du 10 janvier au 28 février, et concerne des destinations comme Ouarzazate, Zagora, Merzouga et Errachidia. Des packages comprenant l’hébergement, la restauration et le transport sont proposés à  des prix intéressants. 1 250 à  2 100 DH pour un week-end (3 nuitées/4 jours) et 2 620 à  4 320 DH pour une semaine (7 nuits/6 jours), selon la catégorie d’hôtels.

La deuxième opération, «Nature», se déroulera du 30 mars au 9 mai et concernera Fès, Meknès, Chefchaouen, Ifrane et Tétouan, régions connues pour leur potentiel naturel.
Enfin, en juillet, une opération de promotion aura lieu sur toutes les régions pour inciter les nationaux à  prendre leurs vacances au mois de juillet au lieu du mois d’août. L’idée est de concentrer les offres des agences de voyages sur des destinations à  faible taux d’occupation.

On attend ainsi des agences partenaires qu’elles conçoivent des offres aux nationaux à  des prix incitatifs et mettent en place un système de distribution, tout en garantissant la disponibilité des chambres. Elles devront également contribuer au financement des campagnes de promotion qui auront lieu avant le lancement de chaque opération.