Nouvelle stratégie pour le secteur de l’économie solidaire

Le préfinancement, l’agrégation, la valorisation et la commercialisation des produits du terroir sont les principaux points de la stratégie. Une nouvelle chaîne de magasins dénommés SuperSolidaire sera lancée en partenariat avec le Groupe Bin Laden.

Maroc Taswiq a annoncé à Imouzzer sa nouvelle stratégie pour l’appui des coopératives et des TPE de l’économie solidaire. «Le constat aujourd’hui est que le produit du terroir des coopératives s’importe encore plus qu’il ne s’exporte. Notre mission est de faire en sorte de l’exporter à travers un modèle bien pensé», affirme Najib Mikou, DG de Maroc Taswiq. La nouvelle stratégie compte ainsi donner un nouvel élan aux exportations de ce secteur, levier de croissance économique et de développement social : environ 15 millions de personnes seraient en effet concernées par les filières de l’économie solidaire.
La feuille de route de Maroc Taswiq part du potentiel actuel que recèlent les filières de l’économie solidaire. Selon les données de l’établissement, des ressources considérables sont déjà disponibles : 1 million de tonnes de figues de barbarie, 1 million d’hectares d’oliviers, 850 000 hectares d’arganiers, des millions d’hectares d’espaces d’élevage des abeilles, dont des bassins biologiques, 250 000 tonnes de dattes, d’amandes et de figues, 250 000 tonnes de condiments…, pour ne citer que ceci. «Cet énorme gisement qui existe déjà n’a besoin d’aucun effort d’investissement, ni d’extraction en amont. Il suffit de le valoriser et de lui trouver des débouchés pour la commercialisation», souligne M. Mikou.
Pour ce faire, Maroc Taswiq a revu son positionnement. Dorénavant, l’organisme se tourne exclusivement vers la promotion des produits du terroir, étant donné que les autres filières, notamment les fruits et légumes, sont bien servies par les grands groupes qui ont prouvé leur savoir-faire.
La nouvelle stratégie comprend quatre axes : le préfinancement, l’agrégation, la valorisation et la commercialisation des produits du terroir.  
Une institution internationale de microfinance prête à financer des coopératives marocaines
En marge de la présentation de la nouvelle stratégie, Maroc Taswiq a révélé l’identité de son nouveau partenaire qui l’accompagnera dans la nouvelle stratégie. Il s’agit du Groupe Bin Laden, représenté par Tarek Mohammed Bin Laden, PDG de la société saoudienne Middle East Development Corporation. Ce dernier s’allie à Maroc Taswiq pour le lancement d’une nouvelle chaîne de magasins appelés SuperSolidaire qui vont se substituer aux magasins solidaires et équitables déjà en activité. Le groupe, qui compte plus de 3 000 magasins à l’international, mettra ainsi son expertise dans la distribution au service de la commercialisation des produits du terroir marocain. Il serait même disposé à trouver des formules de financement adaptées aux coopératives et aux TPE du secteur. «Une institution internationale de microfinance est intéressée par le financement des coopératives marocaines, et ce, au taux du marché international», confie le DG de Maroc Taswiq.
Cela dit, le management de Maroc Taswiq est persuadé que la nouvelle feuille de route va doper significativement les réalisations de l’économie solidaire. «Le Maroc a créé en l’espace de cinq ans environ 5 000 coopératives, plus qu’il s’en est créé en un demi-siècle. Nous avons un potentiel de création de 80 000 autres», espère M. Mikou.
Dans ce sens, notons qu’un projet de loi a été mis en circuit d’adoption en août. Il apporte plusieurs nouveautés, notamment pour faciliter la procédure administrative de création ainsi que pour assurer une couverture sociale pour le tissu coopératif n
N.D.