«Nous traitons les dossiers Maladie dans un délai moyen de 2,5 jours»

Le changement majeur de la loi encadrant l’accident du travail est l’instauration du règlement amiable avant tout recours au tribunal. Des décrets d’application sont toujours attendus. La compagnie compte 350 000 adhérents à l’assurance Santé et traite quotidiennement 4 000 dossiers.

Comment se portent les segments des accidents du travail et de la santé ?

A fin 2014, le marché a émis des primes de 2,2 et 2,6 milliards de DH respectivement en AT et Santé, en évolution de 34% et 5% par rapport à 2013. Les sinistres payés pour les deux branches ont atteint 4,5 milliards. Pour ce qui est de 2015, la tendance sera maintenue. Si on zoome sur le coût réel des accidents du travail au Maroc, on s’aperçoit qu’il pèse plus de 4% du PIB national, ce qui exprime clairement l’importance de ce volet pour les entreprises et plus globalement pour l’économie nationale. Les compagnies d’assurances jouent un rôle important dans la protection des salariés d’entreprises en remboursant les frais occasionnés par la survenance de maladies chez les assurés Santé et en prenant en charge les sinistres «Accidents du travail» survenus à nos assurés pendant l’exercice de leur travail.

Au regard de l’ampleur des sinistres enregistrés sur ces segments, comment faites-vous pour assurer la rentabilité ?

En raison de la sensibilité et la portée sociale de l’AT et de la couverture Santé, notre vocation première est d’accompagner les entreprises dans le but d’installer une démarche de prévention afin de mieux maîtriser le nombre de sinistres et leur gravité. A ce titre et pour l’AT, RMA Watanya accompagne l’entreprise à différents niveaux. En premier lieu, à travers la prévention primaire. Pour une entreprise nouvellement assurée, la compagnie effectue un diagnostic du lieu et des conditions de travail et émet ses recommandations afin de permettre à l’entreprise de mieux maîtriser les risques. Puis, le suivi de l’entreprise assurée se fait de manière continue tout au long de la collaboration afin d’améliorer la prévention en fonction des accidents constatés (prévention secondaire). Ainsi, la compagnie fournit à l’entreprise des recommandations basées sur les constats des sinistres réellement survenus. Et enfin, étant donné que la survenue d’un accident du travail met l’employeur dans une situation inconfortable et difficile à gérer, RMA Watanya se démarque par son service d’assistance aux victimes des accidents du travail. Ce service d’assistance fonctionne 24h/24 et 7j/7 permettant la prise en charge médicale de la victime aussi bien sur le lieu du travail jusqu’à son hospitalisation.

Pour RMA Watanya, la prévention est la clé pour assurer la rentabilité du segment. Des efforts notables sont déployés tous les jours par nos équipes pour maîtriser et réduire le risque. Cette démarche découle de notre vision à long terme de fidéliser nos clients en leur permettant de se focaliser sur leur activité dans des conditions saines et pérennes.

A noter que les aménagements de la loi 18-22 qui encadre l’AT, en vigueur depuis le début de l’année, vont également dans ce sens pour mieux encadrer et organiser cette branche.

Justement, quels sont les principaux changements contenus dans cette loi ?

Tout d’abord, la protection des employés a été améliorée. La réglementation met en place l’obligation de couvrir tous les salariés et de déclarer tous les AT abstraction faite de leur gravité ou du nombre de victimes. Ainsi, de nouvelles catégories de populations doivent dorénavant bénéficier d’une couverture AT. C’est le cas par exemple du personnel de maison ou encore des étudiants en période de stage et bien d’autres professions. Par ailleurs, les plafonds d’indemnisation et/ou les durées de rente pour les ayants droit ont été revus à la hausse en cas de décès. De plus, les délais de règlement des indemnités ont été écourtés. La loi oblige ainsi les compagnies d’assurance à verser les indemnités journalières dans un délai de 15 jours. D’autres délais ont également été fixés par voie réglementaire, en l’occurrence le délai de déclaration du sinistre au ministère et à la compagnie (en moins de 5 jours). Enfin, la loi a dédié un chapitre aux sanctions en cas de fraude de la victime, de l’employeur, des prestataires (médecins, cliniques, pharmacies…) et des compagnies d’assurance. Il est à noter que le changement majeur de la loi est l’instauration du règlement amiable avant tout recours au tribunal.

Qu’en est-il de l’application sur le terrain, sachant qu’elle est en vigueur depuis le 15 janvier 2015 ?

Rappelons tout d’abord que quelques décrets d’application sont encore attendus pour 2016. Pour accompagner ces changements, nous avons mené une campagne auprès des entreprises assurées pour leur expliquer la nouvelle réglementation. Un guide pratique reprenant les changements majeurs a été édité. Il comprend, entre autres, les procédures pratiques pour déclarer l’AT et, pour plus de praticité, les modèles de déclarations sont mis en annexe.  Par ailleurs, RMA Watanya a été précurseur en matière de conciliation en mettant en place un centre externe dédié en 2012. Le médecin du centre reçoit sur rendez-vous les victimes pour examen ; ensuite, nos gestionnaires leur proposent immédiatement des montants d’indemnisation correspondant à leur dossier, et ceci sans devoir passer par l’avocat ou le tribunal. Cette innovation prend aujourd’hui tout son sens puisque tous les assurés devront passer par ce canal prévu dorénavant dans la loi.

Vous gérez aussi les prestations de l’assurance Santé. En quoi votre compagnie se démarque-t-elle des autres ?

RMA Watanya fait partie historiquement des plus grands acteurs de l’assurance Santé au Maroc. Le portefeuille de la compagnie compte 350 000 adhérents. Nous traitons en moyenne 4 000 dossiers par jour, avec un délai moyen de traitement de 2,5 jours. Le taux de réclamation enregistré depuis plusieurs années ne dépasse pas 2% sur l’ensemble des dossiers traités, ce qui illustre le niveau de notre qualité de service et l’importance donnée au segment Santé au sein de la compagnie. La direction prestations est organisée de manière à assurer une rapidité dans le traitement en toute exactitude. Une centaine de collaborateurs, dotés de compétences leur permettant de se démarquer par l’innovation, est affectée à cette branche. A titre d’exemple, l’application mobile RMA Watanya est l’unique application du marché à permettre à l’assuré le suivi des remboursements de dossiers Maladie sur son smartphone en temps réel, nous avons également été la 1ère compagnie à donner la possibilité aux assurés de récupérer leurs règlements Santé sur une carte prépayée Sihatcom, un service qui a été primé par MasterCard pour son côté innovant. Historiquement, notre compagnie est pionnière en matière d’offres et de services, toujours motivée par la dimension sociale de son activité Santé et par la volonté d’accompagner et de couvrir les aléas du quotidien de ses assurés.