«Nous avons pour ambition d’atteindre un marché adressable de 1 000 000 de tonnes»

Maghreb Steel désormais au niveau des benchmark internationaux. +77% de la cadence de production en 4 ans . Le chiffre d’affaires a augmenté de 42% entre 2015 et 2018. On déploie un effort important en matière de recherche et développement. Des lignes directrices d’amélioration des produits ont pu être définies process par process.

Quelles sont les grandes lignes de votre plan de transformation ?
Le redressement opérationnel de Maghreb Steel, engagé début 2015, a concerné l’ensemble des processus de la société. De l’organisation à l’outil industriel, en passant par la gouvernance, l’entreprise tout entière a fait l’objet d’une transformation, et notamment au niveau de l’organisation, avec la mise en place d’une nouvelle gouvernance et d’un nouvel organigramme, qui ont mené à une refonte managériale totale ; au niveau opérationnel, avec notamment la création d’un pilotage rapproché de l’activité et la mise en place de plusieurs comités de suivi, le déploiement d’un plan de transformation sécurité, la définition d’un système préventif de maintenance, la rationalisation et l’optimisation des coûts de production…
Aujourd’hui, Maghreb Steel est opérationnel, au niveau des benchmarks internationaux, comme en ont témoigné les différents diagnostics dont l’entreprise a fait l’objet par des cabinets de renommée internationale.

Comment ce plan a-t-il impacté votre performance industrielle ?
La performance industrielle a été directement impactée et améliorée par la restructuration engagée. A titre d’exemple, voici quelques indicateurs qui parlent d’eux-mêmes : l’EBITDA, qui est l’indicateur de référence en matière de rentabilité opérationnelle, est repassé au vert en 2016, et l’est resté pendant trois années consécutives.
Ce sera encore le cas en 2019, même si nous prévoyons une baisse constatée depuis le deuxième semestre 2018 et ceci en raison d’un durcissement net du marché international lié à la multiplication des mesures de défense commerciale dans le monde. Aussi, les cadences de production au niveau de l’outil industriel ont été nettement améliorées (+ 77% entre 2015 et 2019 pour le laminoir à chaud de bobines par exemple).
Les taux de chutes des matières ont, par ailleurs, diminué (- 21% pour le laminoir à chaud de bobines entre 2015 et 2019). La rationalisation des intrants énergétiques a permis, par exemple, de diminuer la consommation énergétique (-10% sur l’aciérie entre 2015 et 2019 pour l’électricité, par exemple). Par ailleurs, la signature de contrats de fourniture d’énergie éolienne nous a permis, d’une part, de réduire notre facture énergétique, mais également de nous orienter vers une énergie «propre», à hauteur de 1/3 de notre consommation totale au terme du 1er semestre 2019.

Qu’en est-il de votre performance commerciale ?
Suite aux efforts déployés en matière de taux de service, le taux de satisfaction client a augmenté de 35%, et le taux de réclamations a baissé de -40%. Nous relevons aussi une nette amélioration du taux de qualité: celui du laminoir à chaud de bobines est passé de 40% à 90% mi-2019. Le chiffre d’affaires total a crû de 42% entre 2015 et 2018.
D’un autre côté, Maghreb Steel déploie un effort important en matière de recherche et développement afin de répondre aux plus larges demandes possibles de ses clients et donneurs d’ordre potentiels. Ainsi ont été régulièrement développés, au fil des ans, de nouveaux grades d’acier, comme les aciers de construction laminés à chaud, les aciers pour relaminage et formage à froid, les aciers pour appareils à pression et bouteilles à gaz, la tôle striée et larmée en acier de construction, des grades spécifiques au marché automobile caractérisés par une haute élasticité… À l’étude actuellement, des produits apportant une réponse aux marchés de précision. Nous avons pour ambition d’atteindre un marché adressable par Maghreb Steel de 1000000 de tonnes.
Pour cela, la Direction du développement nouvellement créée s’attelle à la promotion de l’usage de l’acier dans différents domaines, comme la construction, l’industrie et les infrastructures. Nous visons, entre autres, de soutenir des entreprises locales et d’encourager l’investissement dans des machines de transformation. Pour la construction, nous souhaitons développer la production et l’utilisation de l’acier plat dans tous types de bâtiments.

Le plan de transformation prévoyait-il d’améliorer la qualité de vos produits ?
Pendant la période de transformation, le travail effectué sur la qualité produit a impliqué la participation active des clients de Maghreb Steel. Ciblant les clients avec lesquels Maghreb Steel réalise 80% de son chiffre d’affaires, un plan-progrès spécifique a été mis en œuvre, dès 2015, avec chacun d’entre eux. Cela a impliqué la définition précise de leurs besoins en développement et les points nécessitant des actions pour améliorer la qualité des produits. Un ciblage précis des produits pour lesquels un travail devait être réalisé en interne pour répondre aux attentes des clients a pu être effectué.
Des lignes directrices d’amélioration des produits ont pu être définies process par process. En 2017, un plan qualité a ainsi été élaboré en tenant compte des retours clients. Du point de vue des fournisseurs, il a été procédé à un élargissement de leur panel avec homologation et évaluation des fournisseurs pour une meilleure maîtrise de la matière première à l’entrée. Un système Assurance qualité fournisseur (AQF) a ainsi pu voir le jour.