Mutandis s’offre 51 % du capital du conserveur LGMC pour 200 MDH

Elle a acquis 466 916 actions à  un prix unitaire de 424 DH.
Le secteur de la transformation des produits de la mer devrait doubler son activité au cours de la prochaine décennie.

Et de sept ! Après avoir acquis trois entreprises opérant dans l’artisanat de luxe, deux autres spécialisées dans les produits de nettoyage et l’ex-filiale d’emballage de Lesieur Cristal CMB Plastique, Mutandis s’offre 51% du capital de LGMC (Les Grandes marques et conserveries chérifiennes), l’industriel de la conserve de poissons coté à la Bourse de Casablanca. La société d’investissement gérée par Adil Douiri a ainsi pris pied dans le secteur agroindustriel, comme nous l’annoncions dans nos précédentes éditions (www.lavieeco.com). Son ticket d’entrée dans le tour de table de LGMC s’élève à 198 MDH, à raison d’un prix unitaire de 424 DH pour les 466 916 actions acquises. Ce prix est d’ailleurs le même que celui proposé aux actionnaires minoritaires détenant le flottant en Bourse de l’industriel (5,7%) dans le cadre de l’offre publique de retrait qui sera lancée incessamment. Le reste, soit 43,3% de capital, reste détenu par les familles Jamali, Aycouch et Bourqia à travers la société Jaybo.

LGMC a de solides fondamentaux
Le choix de Mutandis d’investir dans l’agroalimentaire et dans LGMC en particulier n’est pas anodin. «Le secteur de la transformation des produits de la mer a un grand potentiel devant lui. Il connaîtra une forte croissance de la demande à long terme compte tenu du changement des habitudes de consommation des plats à base de poisson», explique Adil Douiri. Pour lui, l’industrie des produits de la mer va doubler son activité au cours des dix prochaines années. Les exportations du secteur, qui totalisent aujourd’hui près de 3 milliards de DH, connaîtront une croissance tout aussi soutenue, sachant que ces perspectives s’inscrivent parfaitement dans les ambitions du plan Halieutis, lancé récemment par le gouvernement, et qui vise à produire et à exporter des produits de la mer à plus forte valeur ajoutée.
Quant à LGMC, le patron de Mutandis explique que la société dispose de fondamentaux solides et d’une taille assez importante pour pouvoir poursuivre son développement sans courir de grands risques. La société réalise en effet un chiffre d’affaires annuel de plus de 400 MDH et dégage des bénéfices récurrents en constante progression qui dépassent les 30 MDH. Cette opération lui «permettra de développer son outil de production, son commercial et son marketing sans entamer sa situation financière», ajoute M. Douiri.