Munisys renforce son capital

Cette injection d’argent frais permet de financer la densification du réseau

Un bénéfice de 10 MDH en 2005 contre 9 millions pour le précédent exercice.

Profitant de la forte croissance des investissements informatiques des entreprises, notamment en mise à niveau des systèmes d’information, solutions de stockage, sécurité et infrastructures réseaux, Munisys a terminé l’exercice 2005 sur une bonne note. En effet, après un exercice 2004 déjà exceptionnel où le CA s’était hissé à 168 MDH, en hausse de 48% par rapport à 2003, pour un résultat net de 9 MDH, la filiale de Diana Holding (groupe Zniber) s’attend à dépasser, au titre de l’année écoulée, un volume d’affaires de 200 MDH, et à atteindre, pour la première fois de son histoire, le cap de 10 MDH de bénéfices. Un effort qui a suscité des investissements de croissance entièrement financés par fonds propres à travers la dernière injection d’argent frais qui a porté le capital de 15 MDH à 21 MDH. Ces apports ont servi essentiellement à densifier le réseau de distribution à travers le pays.

Des grands comptes parmi les clients
Cette politique vise à mieux positionner Munisys sur le créneau en fort développement des PME, après les grands comptes parmi lesquels il jouit déjà d’une forte notoriété comme en témoignent ses récentes livraisons à des groupes tels l’ONE, l’OCP et la Samir. A côté du marché des particuliers, cantonné aux matériels et logiciels, qui commence à décoller, ADSL aidant, celui de la PME présente le plus fort taux de croissance, certainement celui pouvant assurer des marges confortables à travers les prestations de services et les contrats d’après-vente.

Rappelons que Munisys est issue de la fusion en 1992 entre Unisys Maroc et le pôle informatique de Maroc Bureau (filiale phare du groupe Zniber). Avec un effectif de 70 personnes dont près de 30 ingénieurs, cette société qui capitalise une longue expérience revendique surtout la position de leader sur le marché de l’informatique et des infrastructures réseaux. Une fierté pour les dirigeants du groupe qui réalise un CA agrégé de 2 milliards de DH à travers plusieurs autres sociétés, dont Maroc Bureau, Ebertec (distribution de vins et liqueurs), Les Celliers de Meknès (viticulture), Atlas Bottling (un des deux derniers embouteilleurs indépendants de Coca-Cola), Paltex et Carpetex (textile), Société nationale des volailles, etc.