Morocco Awards : Un trophée pour les marques marocaines

Les marques vont concourir dans trois catégories différentes.
Les candidatures seront reçues jusqu’au
15 octobre.
Objectif : promouvoir les marques marocaines à  l’échelle internationale et souligner les efforts du pays en matière de propriété industrielle.

Le ministère de l’industrie, du commerce et des nouvelles technologies, en partenariat avec l’Office marocain de la propriété industrielle et commerciale (OMPIC), organise le 4 décembre à Tanger la première édition des «Morocco Awards», grand concours récompensant les quatre marques marocaines les plus méritantes.
La participation est ouverte jusqu’au 15 octobre à toute entreprise dont le pays de priorité est le Maroc. Par la suite, les candidatures reçues seront évaluées par un comité d’évaluation constitué de cinq personnes désignées par les organisateurs. Il en ressortira cinq nominés dans chacune des trois catégories définies par les organisateurs : marque de fabrique, marque de commerce et de distribution et marque de service. Trois prix seront ainsi remis après décision du jury et un prix spécial «Prix du public» sera également décerné suite aux résultats d’un sondage d’opinion.

La manifestation aura une dimension internationale
Les principaux objectifs affichés visent à promouvoir les marques marocaines à l’échelle internationale et à souligner ainsi les efforts du Maroc en matière de propriété industrielle. Il s’agit en outre d’un bon moyen de sensibiliser le secteur et les consommateurs sur l’importance de la propriété industrielle et d’encourager les professionnels du marché à investir dans l’innovation et la créativité.
Et l’ambition de la manifestation est grande puisque les organisateurs envisagent déjà de renouveler l’expérience chaque année, ce qui permettra de constituer un espace de rencontre, de dialogue et d’échange d’expérience de grande importance.
De même, il a été décidé qu’une dimension internationale réelle sera donnée à l’événement. Par conséquent, plusieurs délégations de pays étrangers seront ainsi présentes pour la remise des prix et pour assister à un colloque international sur la lutte anti-contrefaçon. Une activité qui entraîne un énorme manque à gagner pour plusieurs activités, entre autres l’habillement, les accessoires de mode, la parfumerie et l’industrie du luxe.
Rassemblant une dizaine de pays des deux rives de la Méditerranée comme la France, l’Espagne, la Tunisie, mais également des pays du Golfe, le colloque est organisé suite à plusieurs déclarations communes visant à favoriser la collaboration en matière de lutte contre les actes de contrefaçon, à l’instar de la Déclaration commune des ministres français et marocain de l’industrie datant de 2005.