Moroccan Travel Market fait le plein

Une vingtaine de pays sont représentés. 30 000 m2 d’exposition et 250 stands.

Express Voyages y lance officiellement sa centrale de réservation en ligne sous le label «Maroc Hôtels».

Accueilli avec scepticisme par les professionnels du tourisme, Moroccan Travel Market (MTM), rencontre initiée par le groupe Rahal, s’est construit une solide réputation à l’issue de sa première édition, organisée en 2008 à Marrakech. Preuve de son succès, pour la deuxième édition, prévue du 15 au 18 janvier 2009 dans cette même ville, les organisateurs n’ont pu répondre à toutes les demandes de stands, émanant tant du Maroc que de l’étranger, et ce malgré l’augmentation de la surface d’exposition, qui est passée de 20 000 à 30 000 m2.
A l’heure où nous mettions sous presse, plus de 250 stands avaient été vendus à des participants d’une vingtaine de pays. 10 000 visiteurs étaient attendus au cours des trois jours que dure le salon.
En dehors de l’événement, somme toute classique, ce sont les nouveautés qui l’accompagnent qui retiennent l’attention. En premier lieu, Express Voyages Réceptif, l’opérateur touristique du groupe Rahal, lancera sa grande centrale de réservation en ligne, à laquelle peuvent se connecter toutes les agences de voyages du Maroc, petites et grandes (voir La Vie éco du 12 décembre 2008). Cette centrale sera également ouverte aux hôtels, maisons d’hôtes et riads du Maroc, sous le label «Maroc Hôtels». Le groupe Rahal et ses deux partenaires, Happy Travel et Acfin, s’engagent à «réaliser gratuitement pour tout établissement d’hébergement qui le voudrait son propre site Internet et à lui offrir le logiciel de gestion des ventes», annonce Karim Rahal, patron du groupe.

Objectif : mettre en réseau les professionnels du tourisme
Ce projet a demandé un investissement conséquent en matériel informatique et en ressources humaines, mais les promoteurs restent discrets sur le montant. «L’essentiel, explique M. Rahal, est que cette centrale permette à tous les professionnels marocains du tourisme de disposer d’un outil de travail et de conquête des marchés, sans payer les services d’un web- master». Tout adhérent au système peut vendre ses propres produits et les produits des autres, en contrepartie d’une commission de 10%. Express Voyages est aussi en négociation avec les banques de la place et les grands groupes industriels et de services pour que les produits touristiques soient vendus à travers leurs sites Internet. Ainsi, un client d’une banque qui consulte son compte à partir de son ordinateur peut, dans la foulée, acheter un voyage ou un package affiché sur ce site et payer en ligne, la banque empochant par la même occasion la commission qui lui revient.