Monétique : les opérations de paiement par carte en hausse de 25% en 2016

Les paiements en ligne ont augmenté de 46,8%. Les retraits et paiements par cartes marocaines à l’étranger totalisent 2,4 milliards de DH. Le nombre d’opérations de paiement par GAB a régressé de 2,5%.

308,6 millions : c’est le nombre total d’opérations de retrait d’espèces réalisées dans les GAB, de paiements auprès des commerçants et de paiements en ligne effectués au Maroc en 2016 par le biais de cartes marocaines et étrangères, d’après les derniers chiffres du Centre monétique interbancaire (CMI) arrêtés à fin décembre 2016, communiqués en exclusivité à La Vie éco. Par rapport à 2015, l’activité est en progression de 10,2%. En valeur, ces opérations ont généré un montant global de 262,2 milliards de DH, en amélioration de 9,5% par rapport à l’année précédente.

Si les opérations de retrait des GAB constituent toujours le plus gros de l’activité monétique (86,9% du volume total et 92,7% du montant global), le paiement chez les commerçants par le biais de terminaux de paiements électroniques (TPE) et chez les e-marchands continue de progresser à deux chiffres. De plus en plus de commerçants sont équipés de TPE et avouent préférer ce mode de paiement sécurisé au chèque antidaté et au cash. Le CMI, qui gère la relation monétique avec les commerces affiliés et assure une interopérabilité des paiements et des retraits, a su convaincre ses clients des atouts du paiement par carte. D’après ses statistiques, 34,9 millions d’opérations de paiement par carte bancaire chez les commerçants et sur les sites de e-commerce affiliés au CMI ont généré 17,3 milliards de DH de chiffre d’affaires. Cette activité s’est appréciée de 25,4% en nombre de transactions et de 18,1% en valeur sur toute l’année 2016 par rapport aux douze mois de 2015.

Par contre, les paiements sur GAB demeurent assez faibles. Seulement 3,7 millions d’opérations totalisant 422,7 MDH y ont été effectuées. Ces opérations ont certes décrû de 2,5% en nombre mais les montants sont en hausse de 24,5%. «Ces opérations concernent le paiement des factures, des taxes et l’achat des recharges téléphoniques», étaye Ismail Bellali, directeur général adjoint du CMI.

8,7 milliards de DH d’achats en ligne effectués par des cartes étrangères

Cela dit, les Marocains continuent à faire leurs emplettes à l’étranger. Preuve en est, les retraits et les paiements effectués par les cartes bancaires marocaines à validité internationale ont progressé de 63,1% en 2016 par rapport à l’année précédente, à 2 millions d’opérations. Le montant a corrélativement augmenté de 27,8%, à 2,4 milliards de DH.

Quant aux transactions réalisées avec les cartes bancaires étrangères (très liées à l’activité touristique), elles sont aussi en hausse, et ce, dans le même sillage des recettes de voyage en amélioration de 4,1% à fin novembre 2016. Ces paiements par carte bancaire étrangère au Maroc ont en effet augmenté de 6,2% en volume.

Les retraits sur les guichets automatiques marocains constituent la part la plus importante des opérations effectuées par les cartes étrangères (58,4% du nombre total des opérations), mais ne se sont appréciés que de 0,8% en nombre pour un montant de 10,7 milliards de DH. Ces cartes émises à l’étranger ont permis d’effectuer 5,7 millions d’opérations de paiement auprès des commerçants et sur les sites de e-commerce, 13% de plus qu’en 2015. En valeur, elles totalisent 8,7 milliards de DH, en hausse de 6,2%.

Néanmoins, l’utilisation de cartes étrangères au Maroc représente moins de 3% des transactions. L’activité reste dominée par les cartes marocaines à hauteur de 97,1% en nombre de transactions et de 91,2% en montant.

Le paiement en ligne a fortement progressé

Dans le registre du paiement en ligne, le secteur a progressé de 46,8% en nombre d’opérations, à 3,6 millions. «Cette activité a surtout été favorisée par les achats effectués sur les sites des compagnies aériennes, les grands facturiers et les nouveaux services eGov», explique Ismail Bellali.

Quant aux commerçants et eMarchands affiliés au CMI, ils se réjouissent de l’évolution de l’activité qui a engendré 40,5 millions d’opérations en 2016, en nette progression de 23,5%. En valeur, ils ont encaissé 26,1 milliards de DH, soit 13,8% de plus qu’en 2015.

Par type d’activité, le e-commerce a totalisé 3,6 millions d’opérations de paiement en ligne. Les sites marchands ont réalisé un chiffre d’affaires de 1,8 milliard de DH, en amélioration de 31,9%.

Ces performances tiennent en partie à l’émission de nouvelles cartes bancaires. «Au 31 décembre 2016, les cartes émises par les banques marocaines ont atteint un encours de 12,9 millions (+8,8% par rapport à 2015) dont 11,8 millions de cartes paiement & retrait sous les labels Visa, Mastercard et CMI. Les encours de cartes Visa ont progressé cette année de 6,3%, ceux de Mastercard de 8,3%, et ceux de la marque nationale CMI de 17,5%, à 3,6 millions. Les cartes privatives ont, elles, connu une légère augmentation de 0,4%», détaille M. Bellali. Les cartes prépayées sont de l’ordre de 1,9 million dont 56,5% sont sous label CMI.

Le réseau GAB a poursuivi son élargissement avec l’installation de 292 nouveaux GAB durant l’année écoulée. Au total, 6 821 GAB ont été répertoriés à fin décembre 2016, soit une extension de 4,5% par rapport à la même période de l’année précédente. En volume de retraits, 264,4 millions de retraits ont été réalisés par les cartes bancaires marocaines et étrangères. La progression est de 8,6%. Le montant global est en hausse de 9%, à 235,6 milliards de DH.