Monétique : l’activité progresse de 10% à fin septembre

Retraits, paiements, e-commerce…, tous les indicateurs sont au vert. Les mois de juillet et août ont connu une forte hausse de l’activité. Les cartes marocaines sont de plus en plus actives à l’étranger.

L’application du droit de timbre sur les paiements en espèces depuis quelques mois aurait-elle poussé les Marocains à utiliser davantage leur carte bancaire ? S’il est quasiment impossible de répondre à cette question, celle-ci mérite toutefois d’être posée tant l’utilisation de la carte bancaire, pour les retraits comme pour les paiements, continue d’enregistrer de belles progressions comme le montrent, une fois de plus, les derniers chiffres rassemblés par le Centre monétique interbancaire (CMI). A fin septembre 2015, les cartes marocaines ont en effet réalisé 198,6 millions d’opérations, retraits et paiements confondus, contre 180,8 millions d’opérations sur les neuf premiers mois de 2014 (+9,8%), pour un montant total de 166,3 milliards de DH (+11,2%). C’est d’ailleurs du côté des paiements que la progression est la plus visible puisque cette activité a enregistré une hausse de près de 20% en nombre, à 20,4 millions d’opérations, et de 14% en montant, à 10,9 milliards de DH. L’activité «retrait» n’est pas en reste puisqu’elle enregistre 178 millions d’opérations (+8,8%) pour 155,5 milliards de DH (+11%).

Percée des cartes étrangères sur le e-commerce marocain

A l’étranger aussi, les cartes marocaines sont de plus en plus souvent utilisées. En effet, depuis le début de l’année, les cartes marocaines à validité internationale ont été utilisées pour réaliser 883 610 opérations (retraits et paiements), soit +58,7% par rapport à la même période en 2014, pour un chiffre d’affaires global de 1,4 milliard de DH (+55%).  L’activité des cartes étrangères, indicateur parmi tant d’autres de la santé de l’activité touristique, est, elle aussi, au beau fixe. Ces dernières ont ainsi été utilisées pour 3,7 millions d’opérations de paiement (+3,2%) pour un montant global de 6,1 milliards de DH (+2,4%), et près de 6 millions de retraits (+3,6%) pour 8,2 milliards de DH (+1,7%).

Sur Internet, la carte bancaire, même si elle demeure le moyen de paiement le moins utilisé chez les e-commerçants, l’est de plus en plus. A fin septembre, 1,77 million de transactions (+19%), dont 66 419 par des cartes étrangères (+35%), y ont ainsi été réalisées, pour un chiffre d’affaires global de 993 MDH (+11%). Résultat, l’activité globale de la monétique au Maroc, portée à 95,3% par les mouvements des cartes bancaires marocaines, ne faiblit pas: sur les 9 premiers mois de l’année, elle a généré 208,3 millions d’opérations (+9,5%) et 180,6 milliards de DH (+10,4%).

11,7 millions de cartes sont en circulation

«L’activité monétique durant cette période se caractérise par un sursaut de l’activité durant les mois de juillet et août, aussi bien pour les cartes bancaires marocaines qu’étrangères. Ces deux mois ont en effet été marqués par des progressions respectivement de 29,4% et 22,4% par rapport aux mêmes mois des années précédentes», précise-t-on du côté du CMI.

Si l’utilisation des cartes bancaires progresse, l’émission de ces dernières en fait autant. 11,7 millions de cartes, soit 7,4% de plus qu’à fin 2014, sont ainsi en circulation, dont 10,7 millions de cartes de paiement et de retrait. L’émission des cartes de paiement labellisées Visa et Mastercard (+9,1%) et sous la marque nationale CMI (+9%) ne connaît pas la crise, à l’inverse des cartes privatives (retrait uniquement) qui ont accusé un net repli (-6,6%) depuis le début de l’année. A noter que 1,6 million de cartes prépayées, dont 49,7% sous les marques Visa et Mastercard et 48% labellisées CMI, sont en circulation. «La sécurité des transactions continue d’être un objectif pour tous les acteurs monétiques. Le taux de cartes à puce est ainsi passé à 80,7% et la part des paiements en ligne authentifiés par code confidentiel dépasse désormais 96%», indique-t-on au CMI. Le réseau des guichets automatiques de billets s’est lui aussi étoffé, atteignant 6 462 GAB (+3,7%) grâce à l’installation de 228 nouveaux distributeurs.