Monétique : la BCP met en avant ses atouts

Quand on parle de nouvelles technologies dans le secteur bancaire, rares sont ceux qui pensent immédiatement à la BCP. Cette institution veut définitivement gommer cette image de banque à l’ancienne qui lui colle à la peau à un moment où la concurrence communique tout azimut sur la monétique.
Entre autres démarches allant dans ce sens, elle s’attelle à mettre en exergue tous les atouts dont elle dispose dans ce domaine. C’est ainsi que sa division des systèmes d’information a ouvert ses portes à la presse, mardi 6 juin. Selon les responsables, les technologies utilisées sont aux standards internationaux et le matériel informatique sécurisé a nécessité un investissement annuel de 100 MDH. Il est indiqué que tout est prévu pour pallier les problèmes quels qu’ils soient : coupures de courant ou défaillances des systèmes.
L’ensemble des traitements des applications centrales de comptabilité et de gestion des clients est pris en charge par la plateforme principale. Cette dernière est unique au Maroc et sur le continent excepté en Afrique du Sud.

Paiement par téléphone portable en cours de conception
Pour mieux affirmer sa présence dans un domaine qui détermine en grande partie la productivité, la banque annonce qu’elle est en train de concevoir des produits novateurs, dont le paiement par téléphone portable, en s’appuyant sur un réseau puissant.
Par ailleurs, la banque revendique 26 % de part de marché de la monétique avec 770 000 porteurs de cartes. Elle dispose de 522 guichets automatiques bancaires, 10 automates de change et 20 automates multiservices.